Expériences Tropheus …

Tropheus sp. Kachese.
Tropheus sp. red de Kachese.

    
[the_ad id= »2343″]

      Genre singulier s’il en est, sa diversité le conjugue au pluriel, Tropheus nous éblouit, Tropheus nous parle, Tropheus est aimé ou haï, Tropheus est gris ou multicolore, sans Tropheus point de Tanganyika diront certains…. D’aucuns vous diront aussi qu’il n’est qu’une grosse vache, d’autres que son comportement de brouteur est une source inépuisable d’émerveillements. La peur aussi (une sale réputation de tueur le précède), ou la fascination :
Observer un groupe hiérarchiquement posé, les interactions, les conflits, les inimitiés, et les alliances… Tout cela est magique!
Le genre Tropheus regroupe actuellement 6 espèces décrites, et compte environ 130 populations connues, marquées et différentes les unes des autres, généralement. Tout ceci peuplant les ~2500 Km de côte de manière plutôt hétérogène et en fonction des zones rocheuses. La sténotopie* des Tropheus étant bien connue, elle limite les « migrations » entre deux bandes rocheuses séparées par une plage de sable ou par l’estuaire d’une rivière. Ils se trouvent donc là où la montée du niveau d’eau du lac les a déposés il y a plusieurs milliers d’années.
Ce genre est ancré depuis longtemps dans l’incubation buccale, et la taille des ovules est un signe tangible de cette évolution. Chez T. brichardi, leur taille atteint les 4,6 mm et sont au nombre de 15/20 maximum, pour comparer, ceux de Gnathochromis permaxillaris font 2 mm et sont au nombre de 150/200… Quelques millénaires d’évolution dans cette direction les séparent.

Ponte de Tropheus sp. ilangi.

Ponte de Tropheus moorii ilangi.

[the_ad id= »2343″]

Voici donc le genre Tropheus, raconté par ceux qui l’aiment et le maintiennent ou qui ont maintenu de ses populations et variétés géographiques.
Avec plus ou moins de déboires, ils vous décriront ce qu’ils ont fait, vu, réussi ou raté avec Tropheus spp.
Si on désire faire et réussir la maintenance en aquarium de ce genre quelques petites choses sont à savoir…
Il faut savoir si on cherche à avoir des spécimens dans un volume d’eau adéquat pour avoir des poissons au comportement « normal », proche du naturel (ou tendant vers) avec quelques pontes et jeunes arrivant à l’âge adulte, dans un bac commun de relativement grand volume.
Une maintenance en couple ou trio étant également possible…
Ou bien maintenir un fort groupe dans un volume d’eau plus restreint, des femelles en incubation cachées dans des tuyaux, pots, briques, que l’on fait cracher au bout de vingt/vingt cinq jours pour faire grandir tous les jeunes jusqu’à la vente.
C’est une question de choix, chaque école ayant ses adeptes.

Je ne peux m’empêcher de vous recommander un livre,
il est édité par AqualOG
Verlag A.C.S, Gmbh,
(reference fish in the world)
Auteur: Peter Schupke
ISBN: 3-936027-38-2
African Cichlids II
Tanganyika I
TROPHEUS
Vers la couverture de l’AQUALOG.
Ce pavé de 190 pages, 311 photographies, 266 dessins, et une grande carte des populations, recense toutes  les espèces et surtout variétés et même les variantes de ces variétés de manière précise. Même s’il est  en anglais (encore), il mérite largement d’être présent dans la bibliothèque du cichlidophile.
Cette publication ayant choisi de considérer chaque variété comme sp.,
il convient donc d’employer ce terme pour chaque « sous-espèce »
(je plaisante… Quoique…).

La revue de l’AFC (Association France Cichlid http://www.francecichlid.com) est un support qui a droit à ses articles et fiches techniques sur ce genre depuis plus de 25 années maintenant.
Ce chapitre en sera, dans sa majeure partie, extrait et permettra donc d’en savoir un peu plus grâce à ses adhérents/acteurs/auteurs qui ont eu la courtoisie de me laisser leur prose pour enrichir « Destination Tanganyika  ! »…
Laurent Bourdelas nous ayant déjà gratifié de sa « Saga Tropheus… », laissons une place aux autres.
S’il s’était agit d’un chapitre consacré aux « brouteurs en général » place aurait été faite aux « cousins » Petrochromis, et autres « gobies », Pseudosimochromis, Simochromis, Interochromis, mais ce n’est pas le cas, laissons les de côté pour le moment…
Bien sûr ce chapitre, comme d’autres sur le site, sera susceptible d’évolution dans le temps en fonction de nouvelles données.

Il apparaît également évident qu’aucun de ces articles ou aucune de ces fiches techniques ne se veulent des règles à suivre, avec les Tropheus, comme toutes autres espèces de cichlidés il n’y a rien « d’écrit » à l’avance.
Il s’agit simplement d’expériences partagées par leurs auteurs,
aux lecteurs d’en extraire la substantifique moelle…

Tropheus polli –  annectens

Tropheus brichardi
Tropheus duboisi

Tropheus moorii

Tropheus sp. « black »

Tropheus sp. « Ikola »
Tropheus sp. « Mpimbwe »
Tropheus sp. « red »
La saga Tropheus !
Page Tropheus

Démystifier les Tropheus

Venez poser vos questions sur ce genre sur le forum.

Moule à gâteaux (Tropheus).

Un grand merci aux auteurs: Patrick Tawil, René Martinez, Jean Pierre Hacard, Alain Gilles…

À Robert Allgayer pour sa documentation inépuisable. À Loïc Kornprobst qui fait de superbes photos !

Noms Latins et Grecs des cichlidés

Introduction à la prononciation latine, ou grecque latinisée
des noms des Cichlidés du lac Tanganyika
Suite logique à l’article sur l’étymologie des noms des Cichlidés du lac Tanganyika.
Article de 2002

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1004340-Carl_von_Linn%C3%A9.jpg
Linnée

Benoît Jonas AFC 305/78.

   La prononciation véritable des noms de nos cichlidés est parfois écorchée par méconnaissance, mais surtout par une trop grande « francisation » des mots (chez les anglophones cela est pire… Subjectivement parlant).

 

   Bien sûr nous pouvons, ou non, prononcer ces noms tel que cela devrait être.

 Le but final de ce chapitre n’est pas la formation mais simplement l’information ludique. Nous avons voulu répondre à une demande et révéler certaines règles qui ne sont pas toujours connues par les cichlidophiles. Sinon on se demande bien où seraient nos ssiKlidés…
 

   En latin, chaque lettre est prononcée (excepté le « h » qui a une place particulière), dans Benthochromis, il faut dire benne/to/kro/misse.

    Avant tout il faut connaître de petites règles basiques, se rapportant à notre prononciation. Par exemple pour les assemblages de voyelles créant un son particulier pour nous (diphtongue), en latin il faut prononcer chacune des voyelles séparément; oi  = o + i = ho/hi (ndhoboi); ai = a + i = ha hi ; ei = é + i = hé/hi (horei).

   Notez que le « e » est le son « é », les signes accentués sont inexistants en latin. L’association « æ » se dit « é », le « u » se dit « ou » ; « olivaceous » dites oliva/sé/ousse, La terminaison ae est différente de æ et se prononce donc hé, utilisée lorsque le nom est issu du féminin.

   Pour compliquer le tout, certains noms sont donnés en l’honneur de personnalités. Leur prononciation est particulière, respectant celle du nom propre dont ils sont issus. Par exemple, Pierre Brichard a donné son nom à brichardi, qui ne se prononce pas briKardi.

   Nous découvrirons donc les différents « pièges » qui existent au cours de cet article.

 
Expressions usuelles
            Prononciation latine :
– c se prononce toujours comme k, jamais s comme dans « cela »
– g se prononce comme dans « gai », jamais j comme dans « geai »
– j se prononce comme i
– v se prononce comme u et
– u se prononce avec le son [ou] comme en italien.
– e se prononce comme en italien : [é]

http://www.lexilogos.com/latin_langue_dictionnaires.htm
Altolamprologus compressiceps     Alto/lame/prolo/gousse   comme/prés/si/cèpse
«  »                  «  »      calvus     kal/vousse
   
Astatoreochromis straeleni (issu d’un nom propre)     Astato/réau/kromisse   stra/éléni
«  »                     «  »    vanderhorsti     vanne/dère/horst/i
   
Ici une particularité, le nom d’espèce est burtoni du nom d’un des inventeurs du lac Tanganyika (Burton et Spaeck), la prononciation d’un nom propre ne changeant pas, il faut donc dire beurre/tone  Astatotilapia burtoni     As/tato/tilapia beurre/tone/i
Astatotilapia paludinosa     pa/lou/dine/ossa
Astatotilapia stappersi     stappe/ersse/i
   
Aulonocranus dewindti     Aou/lono/crane/ousse  dé/winde/ti (le « wi » se prononce « oui » (comme dans « ouagon » pour les cht’i?)
   
Baileychromis centropomoides      (issu d’un nom propre) bé/lè/kromisse cenne/tropo/mo/i/desse
 
Bathybates fasciatus     batte/hi/ba/tesse  face/sia/tousse
ferox     faire/ox
Nom issu d’un nom propre. graueri      gros/éri
Nom issu d’un nom propre. hornii       horn/i
leo     lé/ho
minor     mine/or
 
Benthochromis melanoides     benne/to/kro/misse  mé/lano/i/desse

tricoti
    tree/ko/tee (ça c’est pour les anglophones #########, car le ben/to/krow/meusse  traille/kotte/aille sonne mal je trouve, sans parler du lèm/prauw/log/eusse#########).
   
issu d’un nom propre : Boulengerochromis microlepis     boule/an/géro/kro/misse  mikro/leppe/isse
      
Callochromis macrops     kalo/chromis  makr/ops
 
Chalinochromis brichardi (issu du nom propre)     ka/lino/chromis  brichar/di

  popelini (issu du nom propre) po/pé/ini

  ndohboi  ndo/bo/i (ne dites pas én/do/boï, pas plus que de èm/pulungu, mais Mpou/loung/ou, noms propres tirés de l’Africain)
   

  Ctenochromis benthycola
      kteno/chromis  benne/thi/ko/la
horei          or/é/i
   

  Cuningtonia longiventralis
      koun/ingue/tonia  longue/i/venne/tra/lisse

  Cyathopharynx foae
      Kyathophar/innks  foa/é

furcifer   
      four/ki/ferre

Cyphotilapia frontosa
    Kifo/tilapia fronne/tossa

  gibberosa
      gi/bé/rossa
   
  Cyprichromis microlepidotus       Ki/prichromis mikro/lépido/tousse

  zonatus
      ssona/tousse
   

  Ectodus descampsi
      ekto/dousse  desse/kampe/si (et pas des scampis…#########)
   

  Eretmodus cyanostictus
      é/rette/mo/dousse  kianoss/tiktousse
   

  Gnathochromis permaxillaris
      gu/nato
   
 Le but ici n’est pas de vous endormir, et ce survol rapide sera complet une fois passé en revue quelques petits pièges encore présents dans les noms de nos poissons et quelques termes utilisés en « Tanganyikophilie ».

  Notons à la volée.
  caudopunctatus     ka/ou/do/pounk/tatousse
  kungweensis     koungue/oué/enne/sisse
falcicula     falki/koula
  meeli     mé/éli
  boops     bo/opsse
  nigrifrons        nigri/fronne/ce

Lobochilotes     lobo/kilotesse
  stigmaticum     stigmati/koume
tenuidentatus     té/noui/denn/tatousse
cylindricus     ki/linne/drikousse
  longispinis     longue/isse/pinn/isse
Julidochromis     ioulido/kromis
trewavasae     tré/oua/vaz/é
  melanogenys     melano/gué/nisse
wauthioni    vo/ssioni
      
   Cette énumération prend fin, nous voudrions juste aborder un mot en partant de sa base étymologique, il s’agit de la conque marine (kon/ke) (ou triton, ou corne d’abondance). Le nom de ce mollusque nous vient en droite ligne du grec ancien (Konkhê) où le « ch » n’existait pas ; pas de chevaux mais des « cavales », pas de châtaignes mais des « castagnes », etc. les exemples de mots issus du grec sont légion… Les « kon/ki/li/kol/es » conchylicoles sont donc de jolis petits poissons (cichlidés) utilisant des coquilles vides comme abri et comme site de ponte.

Documentation:

– Dictionnaire GREC / FRANÇAIS A. BAILLY (HACHETTE).

– Dictionnaire abrégé LATIN / FRANÇAIS F. GAFFIOT (HACHETTE).

– Liste des Cichlidés du lac Tanganyika (DT).

Si vous vous posez des questions particulières sur les noms des poissons,
n’hésitez pas à venir nous en toucher quelques mots sur le FORUM.

De l’étymologie des noms des cichlidés (cichlidae) du lac Tanganyika

Ainsi que leurs noms Africains.
-Article de 2002-

 

Karl von Linné | Karolus von Linneaus.Karl von Linné | Karolus von Linneaus.
Les noms des êtres vivants sont, généralement, une description qualitative de l’animal, du végétal décrit. Mis en oeuvre par Karl von Linnaeus (Linné ) — (1707-1778) —

«plus que sa classification des plantes, c’est sa description d’espèces et sa nomenclature dite « binomiale » appliquée aux deux règnes qui lui on valu sa célébrité.», le binôme descriptif est écrit en langue latine, et parfois grecque latinisée (alphabet).

Le chapitre qui s’ouvre permettra à chacun de savoir et comprendre ce que veut dire le nom de son/ses poisson(s) favori(s).

D’après Robert Allgayer (AFC : 0002/67).

Pour commencer :

~Les Cichlidae: de cyclas = sorte de robe traînante et arrondie par le bas.
A. calvus et compressiceps.A. calvus et compressiceps.Altolamprologus : -de altus = haut, élevé et lampas = splendeur, éclat. ―― compressi/ceps: -de comprimo = comprimer, serrer, presser/et caput = tête. ―― calvus: -de calveo = chauve. L’écaillage du calvus ne se prolongeant pas sur le sommet du crâne.

~Asprotilapia leptura :de Aspro (Apron, « Asprotilapia ».Apron, "Asprotilapia".◄Percidae européen) et Tilapia genre actuel de la famille ; g ; fém.

lepturus  = avec une nageoire caudale élancée ; Sub. inv (ce n’est pas un adj.)

Astatoreochromis = de hastatus (épineux) et Oreochromis genre actuel de la famille ; g. mas

straeleni = dédicatoire au Prof. V. Van Straelen, Directeur du Musée royale d’Histoire naturelle (Tervuren, Belgique). …( de 1926 à 1954 ), tout en poursuivant les explorations en Belgique, développe les recherches outre-mer: exploration méthodique de l’Afrique centrale et expéditions océanographiques. Les Parcs nationaux du Congo, véritables laboratoires en plein air….

vanderhorsti = Vanderhorst ecclésiastique (méthodiste) de l’église africaine.

#########

Astatotilapia = de hastatus (épineux) et Tilapia genre actuel de la famille ; g. fém.

#########◄- burtoni = pour la baie de Burton qui elle avait été dédié à Sir R. Burton. inv.

paludinosa = qui vit dans le marais ; adj.  ►#########

stappersi = dédicatoire au Dr. L. Stappers

~Aulonocranus dewindti = de aulon, (roseau, canal) et kranion (tête, casque) ; g ; masc.

dewindti = dédicatoire à M. De Windt, géologue de l’expédition Lemaire ; inv.

~Baileychromis centropomoides =  en l’honneur de M. Bailey, ichtyologue américain et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

centropomoides = similaire (par la forme) à la famille des Centropomidae (Lates, Centropomus) ; adj.

~Bathybates  = de bathys (profond) et en l’honneur du H. W.  Bates ; g. masc.

fasciatus = rayé ; adj.

ferox = sauvage, indomptable ; adj.

graueri = dédicatoire à M. Grauer ; inv.#########
hornii = dédicatoire à M. Horne ; inv.

leo = comme le lion  ; Sub. inv. (en référence aux dents du poisson)►

minor  = petit (que les autres espèces du genre) adj.

~Benthochromis tricoti = benthos (benthique, en profondeur, le fond) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

melanoides  = similaire au noir ; Sub. inv

tricoti = dédicatoire à M. Tricot, Directeur général  de la Compagnie des  Chemins de fer des Grands lacs (Alberville). Inv.

#########~Boulengerochromis microlepis = en l’honneur au Dr. G. A. Boulenger, ichtyologue belge et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

microlepis = avec de petites écailles ; Sub. inv.  

#########~Callochromis pleurospilus melanostigma macrops = de callum (peau dure, callosité, en relation avec les lèvres de ce fouilleur) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

macrops = avec de grands yeux ; Sub. inv.

#########  – melanostigma =  avec des taches noires ; Sub. inv.

pleurospilus = avec une/des tache(s) sur le côté (flanc) ; Sub. inv.►#########

stappersii = dédicatoire au Dr. L. Stappers

#########~Cardiopharynx :

(La traduction littérale et originelle du nom pourrait se rapporter à cardiacus = estomac, et signifierait donc : estomac dans la gorge (!?) . mais l’évolution du latin amène une autre traduction qui est donc = cœur; ainsi la signification du nom est : cœur dans la gorge…)

Cette description est en relation avec la forme caractéristique de l’os pharyngien qui est en forme de coeur.

schoutedeni = dédicatoire au Dr. H. Schouteden, Directeur du Musée du Congo ; inv.

#########~Chalinochromis / bifrenatus / popelini / brichardi = chalinos (rêne, bride, relatif au masque de l’espèce) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

brichardi = dédicatoire à P. Brichard récolteur et exportateur bien connu ; inv.

popelini  = dédicatoire à Emile Popelin, explorateur belge mort sur les rives du Tanganyika en 1881.

#########~Ctenochromis horei = de ktenos (peigne) écailles cténoïdes et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

benthycola = habitant du fond ;  Sub. inv.

horei = dédicatoire à M. Hore (Tanganyika, 1877-1888).

~Cunningtonia longiventralis = en l’honneur du Dr. W. A.  Cunnington, expédition au lac Tanganyika (1904-1905) ; inv.

longiventralis  = avec de longues nag. ventrales ; Sub. inv.

#########~Cyathopharynx = de zyathos (gobelet) et pharynx ; et à pharyngien inf. en forme de gobelet ; g. masc.

foai = dédicatoire à M. Foa, récolteur de l’espèce ; inv.

furcifer = portant une fourche (nag. caudale) ; adj

~Cyphotilapia = de kyphos (bosse) et Tilapia genre actuel de la famille ; g. fém

frontosa = front bossu

~Cyprichromis = de Cyprinidé et Chromis ancien genre de la famille ; qui ressemble à un Cyprinidé g. masc

lepto/soma = à corps élancé ; Sub. inv.

microlepidotus = à petites écailles ; adj.

pavo = paon ; Sub. inv.

~Ectodus descampsi = de ektos (sortant) et odous (dents) ; g. masc.

descampsi = dédicatoire au Capitaine Descamp ; inv

#########~Enantiopus melanogenys = de enantios (inversé, échangé) et pous (pied) aux rayons inversés, postérieurement plus longs sur la nag. ventrale g. masc.;

melanogenys  = à menton noir ; Sub. inv

Eretmodus.Eretmodus.~Eretmodus cyanostictus = de eretmon (gouvernail) et odous (dents) à dents élargies sur le pharyngien inf. g. masc.

cyanos/tictus = tacheté de bleu ; adj. 

~Gnathochromis permaxillaris = de gnathos (mâchoire) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.#########
permaxillaris = à l’aide d’une particularité de la mâchoire ; adj.►

pfefferi = dédicatoire au Dr. G. Pfeffer, Ichtyologue allemand : inv.

~Grammatotria lemairi = de grammatus (ligné) et tria (triplement) ; avec trois lignes latérales ; g. fém.

lemairii  = dédicatoire au Capitaine Lemaire de l’expédition au lac Tanganyika en 1898 ;

~Greenwoodochromis bellcrossi / christyi = en l’honneur du Dr. P. H. Greenwood, ichtyologue anglais ; g. masc.

bellcrossi  = dédicatoire à M; G. Bell-Cross (Ichtyologue Anglais, sous-directeur du Musée de Londres).

christyi = dédicatoire au Dr. C. Christy  récolteur de la « Collection Christy) du BMNH ; inv

scales Haplotaxodon. Haplotaxodon.~Haplotaxodon = de haploos (simple) et odous (dents) g. masc.

-microlepis = avec de petites écailles ; Sub. inv. ►

trifasciatus = à trois rayures ; adj.

~Hemibates = hemi (demi) et en l’honneur du Dr. H. W.  Bates ; g. masc.

stenosoma = avec un petit corps étroit ; Sub. inv

~Interochromis = (broyer dans, délayer dans) = intero (entre) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

loocki = dédicatoire au M. E. Van Loock, directeur de la Compagnie des Chemins de fer des Grands lacs (Albertville) ; inv.

~Julidochromis  = de Julis (Coris julis ; labridae) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

dickfeldi  = dédicatoire à M. Alf Dickfeld, propriétaire d’une agence de voyages Allemande; inv.

marlieri  = dédicatoire au Dr. Marlier, ancien Directeur de l’ IRSAC d’Uvira ; inv

ornatus = jolie ; adj.

regani  = dédicatoire  au Dr. C. T. Regan, ichtyologue anglais.

transcriptus = avec une écriture sur le corps ; adj. (relatif aux dessins de la livrée)

~«Lamprologus» = de lampros (brillant) et logos (parler) ;  g. masc.

finalimus = (pas encore trouvé)

laparogramma =  à nombreuses lignes sur le flanc. Sub. Inv.

~Lepidiolamprologus = de lepidos (écaille) et Lamprologus genre actuel, fluviatile, de la famille. g ; masc.

attenuatus = terne ; adj.

boulengeri = dédicatoire au Dr. G. A. Boulenger, (biologiste, ichthyologue belge).

cunningtoni = dédicatoire au Dr. W. A. Cunnington, expédition au lac Tanganyika (1904-1905) ; inv.

elongatus = élancé, étiré ; adj.

Nkamba bay- hecqui  = dédicatoire au Lieutenant Hecq, récolteur du type.

nkambae  = de Nkamba (Sub. au génitif sing.) ►Nkamba bay

kendalli = dédicatoire au Dr. R. Kendall, collecteur de l’espèce.

lemairii = dédicatoire au Capitaine Lemaire de l’expédition au lac Tanganyika en 1898 ; inv.

meeli = dédicatoire à M. L. Van Meel, botaniste de l’expédition 1946-1947. inv.

pleuromaculatus = tacheté sur le flanc ; adj.

profundicola  = habitant (ou aime) la/des profondeurs ; subs. inv.

~Lestradea = en l’honneur de M. A Lestrade récolteur d’une grande collection de Cichlidés du Tanganyika ; g ; fém.

perspicax = raisonnable ; adj.

~Limnochromis auritus = de limne (marais) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

abeelei = dédicatoire à M. M. Van den Abeele, Administrateur général des Colonies (belges). Inv .

auritus = à longue oreille (opercule) ; adj. ►#########

staneri = dédicatoire à M. M. P. Staner, directeur administrateur au Ministère des colonies.

~Limnotilapia dardenni = de limne (marais) et Tilapia genre actuel de la famille ; g. fém.

dardenni = dédicatoire à M. Dardenne, dessinateur de l’expédition du Lt. Lemaire ; inv.

#########~Lobochilotes  = de lobos (chiffon) et cheilos (lèvre) ; g. masc.

labiatus = à forte(s) lèvre (s) ; adj. ►

Microdontochromis.Microdontochromis.~Microdontochromis  = de mikro (petit), odous (dents) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

rotundiventralis = à nag. ventrales rondes ; Sub. inv.

tenuidentatus = à dents ténues ; adj.

~Neolamprologus = neo =  nouveau et voir Lamprologus

boulengeri  = dédicatoire au Dr. G. A. Boulenger, ichtyologue belge ; inv.

brevis = court ; adj.

brichardi = dédicatoire à P. Brichard récolteur et exportateur bien connu ; inv.

bifasciatus = à double rayure ; adj.

buescheri = dédicatoire à M. H. Büscher, spécialiste du Tanganyika. inv.

–  callipterus = avec une/des belle(s) nageoire(s) ;  Sub. inv.

calliurus = avec une belle nag. caudale ; Sub. inv.

caudopunctatus = avec une queue (nageoire) tachetée ; adj.

christyi = dédicatoire au Dr. C. Christy  récolteur de la « Collection Christy) du BMNH ; inv

crassus = gros, ventru ; adj.

cylindricus = cylindrique (le corps) ; adj.

fasciatus  = rayé ; adj.

falcicula = en demi-lune (la nag. caudale) ; Sub. inv.

furcifer  = portant une fourche (nag. caudale) ; adj.

gracilis = gracile, élancé ; adj.

hecqui  = dédicatoire au Lieutenant Hecq.

#########helianthus = de helios (soleil) et anthos (fleur) ; Sub. inv.►

#########◄- kungweensis = du Cap Kungwe (côte Est du lac)

leleupi = dédicatoire à M. N. Leleup, biologiste à l’IRSAC à Uvira ; inv.

leloupi = dédicatoire à M. E. Leloup, chef de mission de l’expédition 1946-1947 ; inv

longicaudatus  = à longue nag. caudale ; sub. inv.

longior = plus long (que d’autres espèces) ; adj.

marunguensis = des Mts Marungu (les plateaux des Marungu appartiennent également à l’ensemble Kibarien-Burundien); inv.

meeli = dédicatoire à M. L. Van Meel, botaniste de l’expédition 1946-1947. inv

stappersi = dédicatoire au Dr. L. Stappers (Ichtyologue)

meleagris = tacheté de blanc à couleur miel ; adj.

modestus = modeste, (au niveau de la couleur) ; adj.

mondabu = nom vernaculaire local ; Sub. inv

#########multifasciatus = à rayures (barres) multiples ; adj.

◄ – mustax = avec une moustache ; Sub. inv.

niger = noir ; adj.

nigriventris = à ventre noir ; adj.

obscurus = sombre ; adj.

ocellatus = avec une tache en forme d’ocelle, adj.

olivaceus = couleur olive ; adj.

ornatipinnis = avec de belles nag. adj.

pectoralis = avec une particularité à la nag. pectorale ; adj

petricola = habitant des rochers (aimant le substrat rocheux); Sub. inv.

pleuromaculatus  = avec des taches sur le flanc ; adj.

prochilus = avec de grosses lèvres proéminentes ; Sub. inv.

pulcher = jolie ; adj.

savoryi = dédicace à M. Savory,  Gouverneur du district de Kigoma. ; inv.

schreyeni = dédicatoire à M. Schreyen, neveu et collaborateur de P. Brichard. Inv.

sexfasciatus = avec six rayures (barres) ; adj.

signatus = marqué (tache ou dessin) ; adj.

similis = similaire (à une autre espèce) ; adj.

speciosus = jolie, précieux ; adj.

splendens = brillant, splendide ; adj.

tetracanthus = avec 4 épines ; Sub. inv.

toae = Toa ;  région sur le littorale congolais du lac Tanganyika (Gén. sing. ) inv.

tretocephalus  = à tête poreuse (pores céphaliques) ; Sub. inv.

variostigma = à stigmate (dessin)  variable ; Sub. Inv.

ventralis = avec une particularité à la nag. ventrale ; adj

-Ophthalmotilapia = de ophthalmos (œil qu’il a grand) et Tilapia – nom vernaculaire – genre actuel de la famille ; g. fém.

boops = bovin (avec des yeux de bovin) sub. inv.

heterodonta  = à denture heterogène ; adj.

#########◄- nasuta = avec un nez (en relation avec l’excroissance adipeuse du museau de ce poisson); adj.

ventralis = se rapportant aux ventrales – qu’il a longue –; adj.

-Oreochromis = de oros (montagne) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

#########tanganicae = du lac Tanganyika – espèce endémique du lac – (génitif sing.) sub. inv

-Paracyprichromis = de para (allié) et Cyprichromis (voir plus haut) ; g. masc.

brieni = dédicatoire au Pr. P. Brien ; inv.

nigri/pinnis =  de nigra (noir) et pinnis (nageoire) ; adj

-Perissodus = de perissos (extraordinaire) et odous (dents) – les dents de ce mangeur d’écailles ont certainement surpris le descripteur – ; g. masc.

eccentricus = asymétrique (pour les dents) ; adj.

microlepis = à petites écailles ; sub. inv.

-Petrochromis = de petra (rocher) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

ephippium = avec un dessin en forme de selle ; sub. inv.

famula = esclave, domestique ; sub. inv.

fasciolatus = à petite rayure ; adj.

macrognathus = à grand menton ; sub. inv.

orthognathus = à menton droit ; sub. inv.

polyodon = avec beaucoup de dents ; sub. inv.

trewavasae = dédicatoire à Miss Dr. Ethelwinn Trewavas, ichtyologue anglaise.

-Plecodus = de pleco (forger, fixer) et odous (dents) se fixer avec les dents (aux écailles) ; g. masc.

elaviae = dédicatoire au Capitaine Elavia, Commandant du « Baron Dhanis » sur le lac Tanganyika ; inv

multidentatus =  à dents multiples ; adj.

paradoxus = paradoxal ; adj.

straeleni = dédicatoire au Pr. V. Van Straelen, Directeur du Musée royal d’Histoire naturelle (Belgique) ; inv.

-Pseudosimochromis = de pseudo = faux et Simochromis (voir plus bas) ; g. masc.

curvifrons = avec un front arrondi ; sub. inv

-Reganochromis = en l’honneur du Dr. C. T. Regan, ichtyologue anglais et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

calliurus = avec une jolie queue (nag. caudale) sub. inv

-Simochromis = de simus (à nez plat) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

babaulti = dédicatoire à M. G. Babault, correspondant du MNHN de Paris (Enthomologiste); inv.

diagramma = avec une ligne continu ; sub. inv.

loocki = dédicatoire à M. E Van Loock, Directeur de la Compagniue des chemins de fer des Grands Lacs ; inv.

margaretae = dédicatoire à Margareth M. Smith, Directrice du J.L.B. Smith Institute of Ichthyologie (Afrique du sud) ; inv.

marginatus = bordé, marginé ; adj.

pleurospilus = avec des taches (sur les flancs) ; sub. inv.

-Spathodus = de spatha (épée)  et odous (dents) dents en forme d’épée ; g. masc.

#########◄- erythrodon = avec des dents rouges ; sub. inv.

marlieri = dédication au Dr. Marlier, ancien Directeur de l’ IRSAC d’Uvira (enthomologiste); inv

#########-Tangachromis = originaire du Tanganyika et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

dhanisi = dédicatoire au bateau « Baron Dhanis » de la Compagnie des Chemins de fer ; inv.

-Tanganicodus = « le tanganyikéen » g. masc.

irsacae = dédicatoire à l’Institut de Recherche Scientifique en Afrique Centrale (acronyme féminisé) ; inv.

-Telmatochromis = de telma (marais) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc.

bifrenatus = avec une double rayure en forme de rêne ; adj.

brichardi = dédicatoire à M. P. Brichard récolteur et exportateur bien connu ; inv.

burgeoni = M. L. Burgeon , chef de la section de Zoologie du Musée du Congo belge (enthomologiste*); inv

dhonti = dédicatoire à M. Dhont-De Bie (collecteur des types de l’espèce) qui accompagnait le Dr. Stappers (étude du cycle de la limnocnida tanganicae)en expédition ;inv

temporalis = avec une particularité au temporal (os); adj.

vittatus = avec des bandes ; adj.

~Telotremato/cara = de teleos (entièrement), et Trematocara, genre actuel de la famille ; g. fém.

macrostoma  = avec une grande gueule ; adj.

~Trematocara = de trema (interruption) et kara (tête) ; interruption des canaux céphaliques ; g. fém.

caparti = dédicatoire M. A. Capart, océanographe de l’expédition 1946-1947 ; inv.

kufferathi = dédicatoire M. J. Kufferath, chimiste de l’expédition 1946-1947 ; inv.

nigrifrons = à front noir ; Sub. inv.

stigmaticus =  le tacheté ; Sub. inv.

unimaculata = à tache unique ; adj.

variabile = variable ; adj.

zebra = zébré (en référence à la robe rayée) ; Sub. inv.

~Trematochromis = de trema (interruption); interruption des canaux céphaliques et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc

schreyeni = dédicatoire à M. Schreyen, neveu et collaborateur de P. Brichard. Inv.

~Triglachromis = de Trigla (Triglidae, grondin) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc

otostigma = avec une tache sur l’oreille (opercule) ; Sub. inv

~Tropheus = de trophos (se nourrir) par allusion à la prise en bouche des œufs ; g. masc

annectens = annexé (entre deux espèces ou genres) ; adj

brichardi = dédicatoire à M. P. Brichard, récolteur et exportateur bien connu. ; inv.

duboisi = dédicatoire à M. J. Dubois, collaborateur du Dr. Marlier ; inv.

#########◄ – kasabae = pour la Kasaba Bay au Gén. sing. ; inv.

–  polli = dédicatoire au Pr. M. Poll, ichtyologue belge.

~Tylochromis = de tylos ( enflé) avec un dos élévé (enflé) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc

polylepis = avec beaucoup d’écailles ; Sub. inv

~Variabilichromis = de variabilis (variable ) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc

moorii = dédicatoire à J. E. S. Moore expédition sur le lac Tanganyika en 1895-1896. inv.

~Xenochromis = de xenos (étranger ) et Chromis ancien genre de la famille ; g. masc

hecqui  =  dédicatoire au Lieutenant Van Hecq.

~Xenotilapia = de xenos (étranger ) et Tilapia ancien genre de la famille ; g. fém

bathyphilus = amis des eaux profondes ; Sub. inv.

burtoni = dédicatoire à Sir R. Burton (explorateur anglais qui découvrit les sources du Nil avec J. Speke).

caudifasciata = avec un nag . caudale rayée ; adj.

flavipinnis = à nag. jaunes ; adj.

longispinis  = à longues épines ; adj.

nigrolabiata = à levre noire ; adj.

ochrogenys = à menton jaunâtre ; Sub. inv.

ornatipinnis = à belles nageoires ; adj.

papilio = papillon ; Sub. inv.

sima = au nez aplati ; adj.

spilopterus = avec des nag. tachetées ; Sub. inv.

nasus = avec un nez : Sub. inv.

L’Afrique
Après les noms latin des cichlidés du Tanganyika, la visite continue avec leurs appellations données (noms vernaculaires) par les différentes ethnies vivant autours et non loin du lac (Babembe, Swahili …).

Astatotilapia burtoni :   Vitondo, Kitchetche.

-Aulonocranus dewindti :   Kabunda.

-Bathybates ferox :   Mubanga, plur. Mibanga, Lembela.

–Bathybates fasciatus :   Mulunde, Mubanga.

-Bathybates minor :   Matobe.

-Boulengerochromis microlepis :   Kue, Nkuhe.

-Callochromis macrops : Mankonko, Mangkuko, Linkoko, Kikulikuli, Zewan.

-Callochromis melanostigma : Tumbwi, Malenda.

-Cardiopharynx schoutedeni : Kikurikuri.

-Ctenochromis horei : Songa matete, Songa, Balamateke.

-Cyathopharynx furcifer : Mankonko, Lala, Moto, Musika.

-Cyphotilapia frontosa : Kiambomkomo, Mdudu.

-Enantiopus melanogenys : Musongesonge.

-Grammatotria lemairii : Nungi, Songa.

-haplotaxodon microlepis : Kalilakumkumi, Lukoko.

-Hemibates stenosoma : Luali, Limbeta.

-Lepidiolamprologus elongatus : Kieusi, Soumbagusi ou Sumba, Ndulue, Sieta, Mundukwa, Nika ou Tshongolia.*

-lepidiolamprologus attenuatus : Mbeta.

-Lestradea perspicax : Bweswa.

-Limnotilapia dardenni : Kungula.

-Lobochilotes labiatus : Ndafua.

-Neolamprologus callipterus : Djekessa, Ndafue, Kasungi ou Kasundji.

-Neolamprologus modestus : Kisamba.

-Neolamprologus tetracanthus : Ndulue, Ndurue, Kieusi.

-Ophtalmotilapia ventralis : Linkonko.

-Oreochromis tanganicae : Makoli, Ngege, Ngugwe.

-Perissodus microlepis : Lusungi.

-Petrochromis polyodon : Pende.

-Petrochromis trewavasae : Kamburi.

-Plecodus paradoxus : Lukoko, Mbeta, Kumbalusanga.

-Plecodus straeleni : Karilakumkumi (confondu avec H. microlepis)

-Simochromis diagramma : Kiongo (plur. Viongo), Puma.

-Trematocara marginatum : (noms locaux s’appliquant à divers espèces)

Bweswa, Tununu.

-Xenochromis hecqui : Kamkumunguma.

-Xenotilapia ochrogenys : Bweswa, Mudombi, Mutununu.

Remerciements:
Mes remerciements vont à Robert Allgayer qui a réalisé cette liste des noms des Cichlidés du lac Tanganyika, ainsi qu’a Liliane Moeremans qui m’a aidée pour les noms africains.
N’ayant aucune formation et très peu de connaissances en la matière, je n’aurais pu mener ce chapitre à son terme.

Références:

-M. Poll/exploration hydrobiologique du lac tanganika (1946-1947)Vol. III, fasc. 5 B. / poissons cichlidae / institut royal des sciences naturelles de Belgique / Bruxelles 1956.

-F. Gaffiot/Dictionnaire abrégé LATIN FRANÇAIS/HACHETTE/

43, quai de Grenelle, 75905 Paris cedex 15.

A la découverte des poissons du lac Tanganyika 7

Petrochromis sp. texas
Petrochromis sp. texas. Photo ©Marie Gromand
Cyathopharynx foae
Cyathopharynx foae. photo ©Emmanuel Gouin

Nous voici à la fin du séjour. Nous organisons encore une plongée demain matin mais il faudra se limiter à une très faible profondeur du style 3 mètres ou moins pour pouvoir prendre l’avion dimanche.

Ophtalmotilapia boops
Ophtalmotilapia boops femelle. Photo ©Denis Sabatier

Nous avons fini les relevés dans notre site d’étude, la « Nurserie » de Mvuna : récolte des données pour l’analyse multifactorielle, et aussi le relevé exhaustif (on espère…) des espèces dans les secteurs du site. Nous laissons donc l’endroit qui retrouvera sa quiétude naturelle, l’allée du crocodile redeviendra sa propriété. Les Benthochromis horii ne verront plus de bulles, les Neolamprologus furcifer ou timidus pourront à nouveau se mélanger sous les surplombs.

Depuis deux semaines nous nous sommes livrés à certains rites du soir : 18h30, c’est le « mosquito rush » et nous nous changeons pour mettre des manches et des pantalons longs avec aspersion de répulsif. Les repas du soir sur la plage du lac n’en sont pas moins beaux !

En illustrations quelques photos de mes camarades.

Poisson chat.
Poisson chat. Photo ©Denis Sabatier

[wds id= »11″]

A la découverte des poissons du lac Tanganyika 6

Altolamprologus fasciatus
Un jeune Altolamprologus fasciatus dans un herbier d’Hydrilla. Ce poisson nage souvent à bonne distance des rochers. Photo ©Hervé Thedy
Asprotilapia leptura
Asprotilapia leptura, une espèce facile à identifier pour nos recensements. Photo ©Hervé Thedy
Julidochromis marksmithi
Julidochromis marksmithi, une jolie espèce récemment différentiée de Julidochromis regani. Photo ©Hervé Thedy

 

 

 

 

 

 

 

Nous finissons le recensement des espèces herbivores accompagnées des informations de bathymétrie et de configuration de l’habitat rocheux pour entamer l’identification exhaustive des espèces présentes autour du petit îlot désormais baptisé entre nous « Crocodile Island ».

 

 

Lepidiolamprologus lemairii
Un jeune Lepidiolamprologus lemairii à la frontière entre le sable et la roche. Photo ©Hervé Thedy
Neolamprologus furcifer
Neolamprologus furcifer (caudale arrondie). Photo ©Hervé Thedy

 

 

 

 

 

 

 

J’ai relevé deux records pour la journée : le Cyphotilapia gibberosa le moins profond à 9 mètres (seulement !) et l’Ophtalmotilapia ventralis le plus profond à 4 mètres (alors qu’Ophtalmotilapia boops se rencontre jusqu’à plus de 10 mètres).

 

Les Eretmodus cyanostictus se font rares, nous en avons recensé une petite dizaine pour le moment sur notre secteur d’étude.

Petrochromis sp Kazumbe
Les Petrochromis : un casse-tête en termes d’identification sur le site. Ici Petrochromis sp. Kazumbe. Photo ©Hervé Thedy

Xenotilapia sp. sunflower
Xenotilapia sp. sunflower, une espèce appréciée des aquariophiles. Photo ©Pierre Rouillan

[wds id= »10″]