Réalisez des « bio-balles » pas chères …

       Voici un petit truc dont l’idée vient de la réalisation d’une décantation verticale. Afin d’obtenir, à partir de plaques de mousse bleue, une colonne d’une cinquantaine de centimètres en utilisant ces plaques (50 mm ép.), il fallait les percer à un diamètre inférieur aux tuyaux de PVC de 32 mm de Ø. Ce perçage n’est pas aisé à première vue, et avec toutes les astuces traînant sur le net, l’outil adéquat était rapidement trouvé, il s’agit d’un emporte-pièces « fabriqué » à base d’un tube PVC (moins épais que celui utilisé pour les canalisations de la décantation verticale).

Emporte pièce bioballe

Emporte pièce bioballe

Voici cet emporte-pièces.

Une lame de rasoir souple est utilisée, cassée en deux et insérée en « force » dans le tube. Par de petits mouvements tournant et rapides, vous découperez des « boudins » dans votre plaque. Bien sur il y a de la chute …, qu’à cela ne tienne, à l’aide d’un cutter il vous suffira de découper ces chutes comme de petites croix è qui auront à peu près cette forme, tout ceci pour vous dire que ce matériaux utilisé de cette façon pourra avantageusement, au niveau du prix de revient, remplacer les bio-balles ou apparentées dans un filtre semi-humide.

Comme dans une décantation classique, le support bactérien fournis par la mousse bleue et incomparable et pratique.

Bio-balles en mousse bleue

Bio-balles en mousse bleue.

voici le résultat final de la coupe (épaisseur 50 mm, Ø environ 30 mm.).

Voici un petit truc, pour une utilisation et un rendement optimum, il vaut mieux utiliser les mousses possédant les plus grosses alvéoles ou des alvéoles moyennes. La coupe est  un peu longue à réaliser, mais l’économie est substantielle

(2006)

Cet article a été lu

(2006)

fois. Merci !

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés