Artémia salina et son élevage.

Elevage artémias

Crustacé de la famille des brachiopodes, provenant en majeur partie du lac salé de l’Utah (Salt lake), et la récolte des cistes (du grec kustis = vessie (oeufs), est possible, durant une courte période une fois par année, dérivant dans le lac au gré des vents, ils se fixent en nappes plus ou moins importantes, le prélèvement s’élève à plusieurs centaines de tonnes par années.

marais-salant-saltlake-aUne fluctuation  décennale des récoltes (à la baisse) à fait monter le prix des cistes, dans des proportions difficilement acceptables pour les petits aquariophiles que nous sommes, tarifs habituels multipliés par 4 ou 5 ! La dernière hausse des prix est en fait un mouvement sans retour prévu, les demandes étant en augmentation exponentielles, pour l’aquaculture, les tarifs resteront ce qu’ il sont pour longtemps. (Pour mémoire, sachez que le gramme de cistes coûte ± 0.15 €) !

Great_Salt_Lake_ISS_2003

l’intérêt principal, pour l’aquariophilie, de l’Artémia salina est sa larve ou « nauplius ». Sa taille en fait un mets de choix pour les alevins, et pour les adultes de certaines espèces. sa richesse en éléments nutritifs, permet une croissance optimale, et participe à la bonne santé de nos cichlidés.

cyste d'artemia salina

cyste d'artemia salina. éclosion d'artemia salina. éclosion d'artemia 1 et dépouille du cyste.  nauplius d'Artemia salina. nauplius d'artemia 2 salina.

Artemia salina

Artemia salina (couple).

Le danger est parfois là où on ne l’attend pas !

En effet l’enveloppe  des cistes (cisteine) est indigeste pour les poissons, et en particulier pour les alevins, les poissons salbulicoles, herbivores…, et peu s’avérer mortel par occlusion intestinale!

.Il faut donc être circonspect quand à la distribution de cet être étrange (vendus congelés, il est facile de voir le pourcentage de femelles avec leurs « poches » pleine de cistes !N), et même, il vaut mieux distribuer des cyclops, daphnies, en lieu et place, avec eux au moins il n’y as aucun risque pour la vie de vos pensionnaires.

En aparté, j’ajouterais que les Lamprologiens ne souffrent pas, à priori, de l’absorption de ces cistes.

Le fait que les artémias soit des animaux « filtreurs », ajoute aux risques par accumulation des polluants (métaux lourds, pesticides,…) dans leurs tissus, le mieux serais de les élever dans une base d’eau osmosée, ont éviteras ainsi l’accumulation encore plus importante dans les tissus des poissons et alevins, aboutissant à une grande mortalité dans les bacs !

https://i0.wp.com/www.destin-tanganyika.com/images/artemiaadult_schem.jpg?w=1050Le dosage du sel pour l’éclosion des nauplius est important, dans ce sens que si la densité de l’eau est trop forte (par exemple 35 gr /l.), les enveloppes vides couleront et la récolte seras parasitée par ces déchets mortels pour les jeunes poissons !

Explications: l’eau fortement brassée durant la période d’éclosion, les cistes surnagent et ne pose pas de problème particulier. Pour la récolte, le brassage  est arrêté, et si la densité de l’eau est trop forte, les cistes et les nauplius rejoignent le fond du récipient. Lors du siphonnages, le tout se mélange dans le tamis ou autres et est distribué au poissons avec les conséquences explicitées ci-dessus!

Triglachromis et artemia

Courtoisie Angel Fitor.

Pour éviter ce désagrément, il suffit de dissoudre 30 gr/l. de sel de mer, la densité de l’eau devenant moins forte, les cistes ne coulent plus et lors de l’arrêt du brassage, ils remontent, permettant ainsi une récolte par siphonage sans problèmes ni dangers, les nauplius eux descendront immanquablement, et seront siphonnés tranquillement.

La distribution pourras avoir lieu sans peur de voir des ventres en l’air quelques heures après !

Un petit truc pour ne pas prendre de risque et faciliter l’éclosion des nauplius:

La chloration: Il s’agit de dissoudre l’enveloppe sans détruire la vie qu’elle renferme, pour se faire il vous faut du chlore à 9° de CHl., si vous faites comme il faut les éclosions, au lieu de prendre 24 à 48 heures, ne prendront que 12 à 16 heures !

Vous devez d’abord hydrater les cistes (une cuillère à soupe),  dans de l’eau douce à 25° fortement brassée, laissez cela pendant une heure. Puis, pour 500 ml. d’eau, ajouter autant d’eau de javel, et laissez le brassage durant  25 minutes, pas une de plus, n’hésitez pas à chronométrer !

Rincez abondamment à l’eau fraîche, jusqu’à ce que l’odeur de chlore disparaisse et même plus, les enveloppes ont disparu…, il ne vous reste plus qu’à les immerger dans une solution d’eau salée à 30 gr/l., et voilà, c’est simple non?

Faites quand même un essai avant. 🙂

(4203)

Cet article a été lu

(4203)

fois. Merci !

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés