A la découverte des poissons du lac Tanganyika 3

Pas de crocodile nous avait-on dit. Lors de notre seconde plongée sur le site de la « Nurserie » à
Mvuna, Denis, mon binôme m’entraîne un peu nerveusement vers le bateau et me fait sortir la tête de l’eau pour me montrer les rochers qui nous surplombaient.

Crocodilus niloticus (Mvuna)

Crocodilus niloticus (Mvuna) Photo ©Patrick Louisy

Je n’ai eu que le temps d’apercevoir les bosses des yeux et le dos écailleux d’un crocodile qui glisse dans l’eau, probablement autant effrayé de nous que nous de lui. Par la suite, après avoir changé leurs bouteilles de plongée, Denis et Patrick ont tenté de le retrouver, avec succès. Les photos ont confirmé qu’il s’agit d’un crocodile du Nil.

Neolamprologus brevis (Mvuna)

exLamprologus brevis. Les mâles sont moins craintifs que les femelles à l’approche du caisson étanche armé de ses deux flashs déportés. Photo ©Hervé Thedy

 

Neolamprologus ocellatus (Mvuna)

exLamprologus ocellatus prêt à plonger dans sa coquille à l’approche de l’appareil photo. Photo ©Hervé Thedy

La première plongée d’hier devait se faire le long d’un tombant. Les mauvaises conditions de visibilité (nous sommes à la fin de la saison des pluies) nous ont fait rater notre cible et la plongée a été dédiée à l’observation des champs de coquilles. Quelques gros blocs rocheux épars participaient également au décor. Ce fut l’occasion de retrouver de vieilles connaissances aquariophiles : exLamprologus brevis et exLamprologus ocellatus.

 

Néanmoins leur identification à partir du dernier ouvrage d’Ad. Konings n’est pas évidente.

 

Mvuna island

(513)

Cet article a été lu

(513)

fois. Merci !

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont fermés