Noms Latins et Grecs des cichlidés

Introduction à la prononciation latine, ou grecque latinisée
des noms des Cichlidés du lac Tanganyika
Suite logique à l’article sur l’étymologie des noms des Cichlidés du lac Tanganyika.
Article de 2002

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1004340-Carl_von_Linn%C3%A9.jpg

Linnée

Benoît Jonas AFC 305/78.

   La prononciation véritable des noms de nos cichlidés est parfois écorchée par méconnaissance, mais surtout par une trop grande « francisation » des mots (chez les anglophones cela est pire… Subjectivement parlant).

 

   Bien sûr nous pouvons, ou non, prononcer ces noms tel que cela devrait être.

 Le but final de ce chapitre n’est pas la formation mais simplement l’information ludique. Nous avons voulu répondre à une demande et révéler certaines règles qui ne sont pas toujours connues par les cichlidophiles. Sinon on se demande bien où seraient nos ssiKlidés…
 

   En latin, chaque lettre est prononcée (excepté le « h » qui a une place particulière), dans Benthochromis, il faut dire benne/to/kro/misse.

    Avant tout il faut connaître de petites règles basiques, se rapportant à notre prononciation. Par exemple pour les assemblages de voyelles créant un son particulier pour nous (diphtongue), en latin il faut prononcer chacune des voyelles séparément; oi  = o + i = ho/hi (ndhoboi); ai = a + i = ha hi ; ei = é + i = hé/hi (horei).

   Notez que le « e » est le son « é », les signes accentués sont inexistants en latin. L’association « æ » se dit « é », le « u » se dit « ou » ; « olivaceous » dites oliva/sé/ousse, La terminaison ae est différente de æ et se prononce donc hé, utilisée lorsque le nom est issu du féminin.

   Pour compliquer le tout, certains noms sont donnés en l’honneur de personnalités. Leur prononciation est particulière, respectant celle du nom propre dont ils sont issus. Par exemple, Pierre Brichard a donné son nom à brichardi, qui ne se prononce pas briKardi.

   Nous découvrirons donc les différents « pièges » qui existent au cours de cet article.

 
Expressions usuelles
            Prononciation latine :
– c se prononce toujours comme k, jamais s comme dans « cela »
– g se prononce comme dans « gai », jamais j comme dans « geai »
– j se prononce comme i
– v se prononce comme u et
– u se prononce avec le son [ou] comme en italien.
– e se prononce comme en italien : [é]

http://www.lexilogos.com/latin_langue_dictionnaires.htm
Altolamprologus compressiceps     Alto/lame/prolo/gousse   comme/prés/si/cèpse
«  »                  «  »      calvus     kal/vousse
   
Astatoreochromis straeleni (issu d’un nom propre)     Astato/réau/kromisse   stra/éléni
«  »                     «  »    vanderhorsti     vanne/dère/horst/i
   
Ici une particularité, le nom d’espèce est burtoni du nom d’un des inventeurs du lac Tanganyika (Burton et Spaeck), la prononciation d’un nom propre ne changeant pas, il faut donc dire beurre/tone  Astatotilapia burtoni     As/tato/tilapia beurre/tone/i
Astatotilapia paludinosa     pa/lou/dine/ossa
Astatotilapia stappersi     stappe/ersse/i
   
Aulonocranus dewindti     Aou/lono/crane/ousse  dé/winde/ti (le « wi » se prononce « oui » (comme dans « ouagon » pour les cht’i?)
   
Baileychromis centropomoides      (issu d’un nom propre) bé/lè/kromisse cenne/tropo/mo/i/desse
 
Bathybates fasciatus     batte/hi/ba/tesse  face/sia/tousse
ferox     faire/ox
Nom issu d’un nom propre. graueri      gros/éri
Nom issu d’un nom propre. hornii       horn/i
leo     lé/ho
minor     mine/or
 
Benthochromis melanoides     benne/to/kro/misse  mé/lano/i/desse

tricoti
    tree/ko/tee (ça c’est pour les anglophones #########, car le ben/to/krow/meusse  traille/kotte/aille sonne mal je trouve, sans parler du lèm/prauw/log/eusse#########).
   
issu d’un nom propre : Boulengerochromis microlepis     boule/an/géro/kro/misse  mikro/leppe/isse
      
Callochromis macrops     kalo/chromis  makr/ops
 
Chalinochromis brichardi (issu du nom propre)     ka/lino/chromis  brichar/di

  popelini (issu du nom propre) po/pé/ini

  ndohboi  ndo/bo/i (ne dites pas én/do/boï, pas plus que de èm/pulungu, mais Mpou/loung/ou, noms propres tirés de l’Africain)
   

  Ctenochromis benthycola
      kteno/chromis  benne/thi/ko/la
horei          or/é/i
   

  Cuningtonia longiventralis
      koun/ingue/tonia  longue/i/venne/tra/lisse

  Cyathopharynx foae
      Kyathophar/innks  foa/é

furcifer   
      four/ki/ferre

Cyphotilapia frontosa
    Kifo/tilapia fronne/tossa

  gibberosa
      gi/bé/rossa
   
  Cyprichromis microlepidotus       Ki/prichromis mikro/lépido/tousse

  zonatus
      ssona/tousse
   

  Ectodus descampsi
      ekto/dousse  desse/kampe/si (et pas des scampis…#########)
   

  Eretmodus cyanostictus
      é/rette/mo/dousse  kianoss/tiktousse
   

  Gnathochromis permaxillaris
      gu/nato
   
 Le but ici n’est pas de vous endormir, et ce survol rapide sera complet une fois passé en revue quelques petits pièges encore présents dans les noms de nos poissons et quelques termes utilisés en « Tanganyikophilie ».

  Notons à la volée.
  caudopunctatus     ka/ou/do/pounk/tatousse
  kungweensis     koungue/oué/enne/sisse
falcicula     falki/koula
  meeli     mé/éli
  boops     bo/opsse
  nigrifrons        nigri/fronne/ce

Lobochilotes     lobo/kilotesse
  stigmaticum     stigmati/koume
tenuidentatus     té/noui/denn/tatousse
cylindricus     ki/linne/drikousse
  longispinis     longue/isse/pinn/isse
Julidochromis     ioulido/kromis
trewavasae     tré/oua/vaz/é
  melanogenys     melano/gué/nisse
wauthioni    vo/ssioni
      
   Cette énumération prend fin, nous voudrions juste aborder un mot en partant de sa base étymologique, il s’agit de la conque marine (kon/ke) (ou triton, ou corne d’abondance). Le nom de ce mollusque nous vient en droite ligne du grec ancien (Konkhê) où le « ch » n’existait pas ; pas de chevaux mais des « cavales », pas de châtaignes mais des « castagnes », etc. les exemples de mots issus du grec sont légion… Les « kon/ki/li/kol/es » conchylicoles sont donc de jolis petits poissons (cichlidés) utilisant des coquilles vides comme abri et comme site de ponte.

Documentation:

– Dictionnaire GREC / FRANÇAIS A. BAILLY (HACHETTE).

– Dictionnaire abrégé LATIN / FRANÇAIS F. GAFFIOT (HACHETTE).

– Liste des Cichlidés du lac Tanganyika (DT).

Si vous vous posez des questions particulières sur les noms des poissons,
n’hésitez pas à venir nous en toucher quelques mots sur le FORUM.

Cet article a été lu [post_view] fois. Merci !

Destination Tanganyika (1 million)

Bonjour, créé en septembre 2001, le site vient d’atteindre le million de visiteurs !

Destination Tanganyika, est ouvert aux passionnés du lac Tanganyika, à ses cichlidés et toute sa diversité.

Il y a tellement de choses à découvrir et faire découvrir dans cet espace, gigantesque mais restreint et fragile, que le travail n’est pas terminé.

 

Les mises à jour ne sont pas finies !

Biotope du lac Tanganyika.

Biotope du lac Tanganyika.

 

Cet article a été lu [post_view] fois. Merci !

BACK TO NATURE Tanganyika

CICHLIDES du TANGANYIKA

par Ad KoningsBack_to_nature_Tanganyika

Le guide parfait pour une première approche des cichlidés du lac Tanganyika.

Les photos de bonne qualité générale permettent une première reconnaissance des cichlidés du lac Tanganyika, aussi bien en aquarium que dans leur milieu naturel.

#########

128 pages
305 photos

Quelques recommandations de volumes de maintenance, relativement sous évalués…

Cet article a été lu [post_view] fois. Merci !

Tanganyika, Africa’s Inland Sea

Tanganyika Africa's Inland Sea

La couverture de ce livre dédié au lac Tanganyika et à ses habitants.

Vous pouvez également venir en parler sur le forum :

« Livre sur le lac Tanganyika ».
Cichlidsforum, section Tanganyika.

Nous vous présentons ici le dernier ouvrage paru, et ayant pour cadre le lac Tanganyika.

Ce livre, est une approche artistique, non pas une approche scientifique, ni aquariophile des cichlidés du lac Tanganyika.

L’auteur, Angel M. Fitor,  est photographe animalier et est espagnol, il nous fait ainsi partager son amour pour le lac et ses poissons (et plus généralement à la vie subaquatique).
Nous avons déjà eu l’occasion de voir son travail sur le forum de Juan-Miguel Artigas-Azas, Cichlidroom companion (http://www.cichlidae.com/)

Vous pouvez acheter son livre sur son site directement, (http://www.seaframes.com/tanganyika/).

192 pages – environ 300 photographies subaquatiques d’une qualité rarement vue.

Cliquez pour agrandir.

Tanganyika, Africa's Inland Sea | Benthochromis tricoti.

Boulengerochromis | Tanganyika, Africa's Inland Sea.

Tanganyika, Africa's Inland Sea | Couple de Boulengerochromis avec son frai.

Tanganyika, Africa's Inland Sea par Angel M. Fitor | Neolamprologus brevis.

Cyathopharynx furcifer | Tanganyika, Africa's Inland Sea.

Haplotaxodon microlepis et alevins | www.seaframe.com | Angel M. Fitor.

Couple d'Haplotaxondon dans son milieu naturel | Tanganyika, Africa's Inland Sea.

Ophthalmotilapia nasuta. Angel M. Fitor.

Xenotilapia ochrogenys, flavipinnis, coup de filet au lac Tanganyika | Tanganyika, Africa's Inland Sea.

Cet article a été lu [post_view] fois. Merci !

LES CICHLIDES du TANGANYIKA

dans leur milieu naturel

par Ad Konings

Les cichlidés du lac tanganyika dans leur milieu naturel

Par Ad Konings

 

 Incontestablement l’unique référence en matière de cichlidés du lac Tanganyika.

 
   Ad Konings nous fait profiter de ses plongées dans le lac, ainsi qu’une partie de photos faites en aquariums. Même si maintenant il commence à être dépassé par l’évolution de la taxinomie, il n’en reste pas moins une « bible » à ne pas oublier lorsqu’on est un passionné du Tanganyika et de ses cichlidés (et non cichlidés pour une petite part quand même).

882 photos encadrées
23 dessins, graphiques et aires de répartitions avec illustrations photographiques.

 

Cet article a été lu [post_view] fois. Merci !