Mois : mai 2023

Neolamprologus furcifer & timidus

Neolamprologus furcifer & timidus sont des prédateurs de l’ombre. Nageant sous les surplombs, ils veillent et attaquent les alevins, ainsi que les petits crustacés de type crevettes du lac Tanganyika (Atyella spp., Caridella spp., Limnocaridina spp. etc.).   Ils sont généralement solitaires et ne s’apparient que pour copuler, les œufs et larves restant sous la…
Lire la suite

Neolamprologus fasciatus

Neolamprologus fasciatus est une espèce digne d’un intérêt particulier. Pour commencer il a un corps allongé et compressé latéralement ce qui, de face peut le faire “disparaitre” aux yeux de ses proies, car c’est bien un prédateur. Un des premier texte que j’ai pu lire sur lui, sur son comportement de chasse, était qu’il attaquait…
Lire la suite

X. sima - X. boulengeri

Espèces proches mais dissemblables

Comment différencier certaines espèces du lac Tanganyika ? Ici nous allons tenter de donner des arguments qui permettront à tous de faire la différence entre certaines espèces proches qui, pour certaines, sont encore parfois confondues, mélangées par manque de connaissances. Les “légendes urbaines” induisant tout le monde en erreur (pour certaines depuis des décennies, par…
Lire la suite

Neolamprologus devosi

Neolamprologus devosi a été décrit en 2003 par Robert Schelly, Melanie L. J. Stiassny & Lothar Seegers. Inscrit dans le genre Neolamprologus, cette espèce est pourtant génétiquement plus proche des Telmatochromis, Telmatochromis sp. ‘Lufubu’ étant son plus proche parent. Un fluviatile C’est donc une espèce fluviatile vivant uniquement dans la basse Malagarazi (Tanzanie au sud…
Lire la suite

Neolamprologus cylindricus

Neolamprologus cylindricus est aussi un hôte de la zone rocheuse, lui n’en décolle pas, il nage en rasant le substrat tel un Julidochromis. On ne le verra jamais en pleine eau, et même il évitera au maximum la pleine lumière, lui préférant largement les failles et cavités ombreuses. Son allure, le contraste de sa livrée,…
Lire la suite

Spécimen adulte de Uvira.

Neolamprologus cunningtoni

Neolamprologus cunningtoni est le plus grand Neolamprologus, pouvant dépasser les 30 cm, il est loin devant toutes les autres espèces du genre. Cette espèce a longtemps été classée dans le genre Lepidiolamprologus, eut égard à ses caractéristiques méristiques, la plus parlante état le nombre d’écailles en ligne longitudinale. En effet chez Neolamprologus, le nombre de…
Lire la suite

Translate »