Hameçons au Tanganyika

Hameçons

Comment sont capturés les poissons, et avec quels crochets, quels hameçons…

Double trident pour la capture de prédateurs (Lates) du lac Tanganyika.
Technique simple, elle permet aussi bien de crocheter des poissons en passant rapidement dans les bancs, que de les voir happer au passage le trident par simple excitation du mouvement, technique dirigée vers les prédateurs tel que Lates stappersii...

Pêche du Boulengerochromis microlepis.
Cette ligne est eschée de morceaux de poissons afin d’attirer les Boulengerochromis microlepis, et quelques autres prédateurs du lac.
Généralement laissée en repos toute une nuit.

Hameçons utilisés pour la pêche des "poissons chats" (Bathybagrus, Chrysichthys, Clarias, Heterobranchus, Tanganikallabes...) ainsi que pour le Boulengerochromis.

Hameçons utilisés pour la pêche des “poissons chats” (Bathybagrus, Chrysichthys, Clarias, Heterobranchus, Tanganikallabes...) ainsi que pour le Boulengerochromis.

Nous reconnaissons des formes connues d’hameçons, utilisés chez nous pour la pêche des siluridés, et celle du Saumon.

Pêche aux hameçons, pêche des Lates avec de fortes lignes.
La capture de gros prédateurs n’est pas une mince affaire, et du matériel de grande dimension et forte résistance est obligatoire, ici pour la capture des Lates.

Pêche aux hameçons, pêche au "lala" avec un Cyathpharynx furcifer comme appât.
La pêche au “Lala”, vif ou au mort posé sont aussi utilisées, leur efficacité n’est plus à démontrer.

Pêche aux hameçons avec un "Lala", pêche au vif ou au mort manié.
Leurrer le poisson pour le surprendre, voilà la tactique favorite du pêcheur.

Pêche aux hameçons, forts crochets pour gros siluridés du lac Tanganyika.
Certains siluridés du lac Tanganyika dépassent le mètre cinquante, il faut donc de forts crochets pour arriver à les remonter.

 

<= Retour

(0)

Les commentaires sont fermés