N-O-P

flocon de neige

~ lettre N ~

n: Quatorzième lettre de l’alphabet. quand on aime pas : j’ai la N.
nauplius: Terme définissant la larve de tous crustacés (nauplies d’Artemia salina)
necton: (du gr. nẽktos, qui nage). Ensemble des animaux marins qui nagent activement (par opp. à plancton*).
nématode: Vers cylindrique non segmenté (au contraire des annélides), parasites.Les Nématodes, ou vers ronds, sont un embranchement qui est regroupé avec plusieurs autres embranchements mineurs pour former les animaux pseudocoelomates, les animaux qui possèdent un pseudocoelome. Ces animaux ont trois feuillets cellulaires (ils sont triploblastiques), possèdent une cavité interne, mais cette cavité n’est pas entièrement entourée de mésoderme.

Les Nématodes ont un squelette hydrostatique à haute pression. Leur cuticule de collagène est imperméable, mais elle est percée de pores pour permettre les transferts gazeux. Ils ne possèdent que des muscles longitudinaux.

Les Nématodes sont à la fois diversifiés et abondants. Plusieurs se nourrissent des racines des plantes cultivées et certains sont des parasites s’attaquant à l’être humain.

nématomorphe: Ils ont une grande importance biologique, écologique et économique. On en a déja décrit 10 000 espèces. Leur forme libre est présente dans tous les milieux, la mer, l’eau douce, les sols. Ils sont libres dans les sols ou parasites d’animaux et de végétaux.
néoténie: Conservation chez l’adulte de caractères juvéniles.

Ayant atteint sa maturité sexuel, certaine partie du corps ont encore des caractère juvéniles (livrée, etc.).

néotype: Le spécimen unique désigné comme le type porte nom d’une espèce ou d’une sous espèce nominale pour laquelle il y a lieu de croire qu’il n’existe plus d’holotype* ni de paratype* antérieur. (série type inexistante, disparue ou détruite).
neuromastes: Récepteurs sensoriels superficiels des poissons, sensibles à la pression, composés de cellules ciliées, disposés dans la caudale, la ligne latérale, et le crâne, ils transmettent l’information vers le cerveau.
nitescence: Signifie éclat brillant, reflet scintillant que jette la surface d’un objet.
nitrate: Produit final de la décomposition des matières organiques par les bactéries. Les nitrates sont, dans la nature, absorbées par les plantes. En aquarium, a défaut de filtration dénitratante, leur taux augmente en permanence en fonction de la population du bac et des distributions de nourriture.

La diminution du taux de nitrates est possible en faisant des changements d’eau régulier (le mieux est d’utiliser de l’eau osmosée* tamponnée avec des “sels du Tanganyika”. La filtration par bactéries anaérobies* est efficace mais demande un entretien nutritif quasi permanent.

nitrite: Molécule intermédiaire produite par la décomposition naturelle des déchets organiques. Une dose de 0,3 mg/l est déjà dangereuse pour les poissons à 1 mg/l la mort survient très rapidement si un grand changement d’eau n’est pas effectué. Le poison agit par intoxication du sang et empêchant les échanges gazeux entre le sang et l’eau.
nom invalide: Tout nom, attribué à une espèce et qui n’est pas considéré comme nom valide*.
nom valide: Nom correct d’un taxon*. Un taxon peut avoir plusieurs noms utilisables, mais dont un seul est valide, c’est souvent le plus ancien mais pas obligatoirement.
nom vernaculaire: Nom “vulgaire, par opposition au nom scientifique. C’est le nom local du poisson (Kue = Boulengerochromis, Mankonko = Callochromis macrops, Kabunda = Aulonocranus, = Musongesonge = Enantiopus melanogenis,…
nomem dubium: Nom scientifique sur lequel subsiste un doute quand à sa validité. (conjug. des nomina dubia).
nomem erratum: Nom imprimé par erreur (des nomina errata).
nomem nudum: Nom nul, non valide. C’est en général un nom commercial. (des nomina nuda).
nomem novum: Nom nouveau. (des nomina nova).
nomem oblitum: Nom valide* inemployé depuis plus de cinquante années. (des nomina obita)
nomem triviale: Nom de travail nom valide. C’est le nom latinisé d’un poisson non encore décrit.
nomenclature zoologique: Ensemble des termes techniques relatifs aux animaux. Le précurseur en la matière est Karl von Linneaus, naturaliste Suédois (1707 – 1778). La 10è édition de sa Systéma Naturaeen date du 1/1/1758 marque le début de la nomenclature dite binominale.
nycthémère: Qui se produit sur une base journalière, comme certaines migrations verticales chez quelques copépodes et poissons.

orchidée du lac Tanganyika.

~ lettre O ~

o: Quinzième lettre de l’alphabet. Le cercle qui n’a ni commencement ni fin est la figure symbolique du UN. Le cercle et son centre, un point, le ‘centre du monde’, le lieu de focalisation qui unifie toutes les parties et les rend égalitaires, depuis lequel est perçue la globalité.

Le rond, la sphère, la graine, le nid symbolisent l’unité, l’éternité ‘Sans le Un la terre n’aurait pas sa tranquillité ni le ciel sa sérénité.’ (Lao Tseu).

ob: Abréviation anglophone (orange blotched). Cela indique une robe tachetée, en base de couleur orange.
ocelle: n.m. tache arrondie bordée d’un liseré d’une couleur différente.
omnivore: Qui se nourrit de toutes sortes de nutriments.
opercule ou operculum: Plaques osseuses recouvrant (protégeant) les branchies et dont les battements provoquent la circulation de l’eau. Ainsi les branchies fortement irriguées par le sang permettent de prélever l’oxygène dissous dans l’eau indispensable à la plupart des êtres vivants, tout en restituant le CO2 vers l’élément liquide.

Opercule osseux ; se compose de quatre os : opercule, préopercule, interopercule et subopercule.

opportuniste: Espèces se nourrissants de ce qu’elle trouvent, sans prédilection particulière, ou profitant de tout ce qui est comestible et passant à portée de bouche.
orum: Dans la terminaison d’un nom d’espèce, indique qu’elle est dédiée à plusieurs personnes portant le même nom. Ex. hogaboomorum, ainsi appelé en l’honneur de G. et P. Hogaboom.
osmose: Phénomène de perméabilité qui se produit lorsque deux liquides, ayant une concentration différente en sels minéraux, se trouvant séparés par une membrane semi perméable (dans les organismes vivants, des transfert d’eau par osmose s’effectuent en permanence à travers la membrane plasmique).
osmoseur: Appareil permettant d’obtenir de l’eau osmosée. ↑
osteologie: Étude de l’ossature.
ostracodes: Les Ostracodes (du grec “ostrakon = coquille”) sont dotés de deux coques articulées par une charnière dorsale (coquille bivalve). Ce sont de proches parents des Copépodes; ils appartiennent aussi au phylum des Maxillopodes.

La majorité des espèces est benthique. Parmi les Ostracodes pélagiques, on compte les genres Cypris et Conchoecia.

Leur taille varie de 0.3 mm à 4 cm. La coquille, de nature chitineuse ou calcaire, est un élément de choix en matière de paléontologie et fait de ces animaux d’excellents marqueurs pour différentes époques depuis le primaire.

oviducte: Conduit par lequel les œufs passent de l’ovaire dans l’oviscapte ou ovipositeur.
ovipare: Qui pond des œufs.
ovovore: Qui se nourrit d’œufs.
ovule: Œuf non fécondé. les poissons pondent des ovules qui deviennent des œufs après fécondation par la semence.
oxycline: Zone de séparation entre l’eau contenant de l’oxygène dissous (aérobie) et la zone dont l’oxygène est absent (anaérobie).

Polypterus ornatipinnis.

~ lettre P ~

p.: Seizième lettre de l’alphabet. Vent…,…J, pépoint…
paedophage: qui se nourrit de jeunes, d’alevins, de larves. (voir pédophage).
palette: instrument large, aplati servant à divers usages. Cichlidés à palettes (Ophthalmotilapia, Cyathopharynx, Cunningtonia) … imitation des ovules, chez les mâles, attirant la femelle lors de la pariade vers le spermiducte* et le flux séminale.
palud ou palude: (lat. palus, -udis). Marais.
paludéen: Qui vit en milieu marécageux.
paludisme: Maladie parasitaire des régions chaudes et marécageuses due au plasmodium et transmise par par un moustique, l’Anopheles aegyptis. Maladie la plus répandue dans le monde.
palustre: Qui vit ou croît dans les marais. Coquillages palustres.
paralectotype: Après le choix d’un lectotype* au sein d’une série-type, les syntypes* deviennent des paralectotypes.
papille génitale: Petite saillie charnue située en avant de l’anus, “sexe” du poisson (oviducte♀, spermiducte ♂).
paralogisme: Raisonnement faux fait de bonne foi (à la différence du sophisme).
paraphylétique: Un taxon paraphylétique regroupe une espèce ancestrale et seulement certains de ses descendants.
parasite: (gr. parasitos, commensale, de sitos, nourriture). Être vivant qui puise les substances qui lui sont nécessaires dans ou sur l’organisme d’un autre,appelé hôte (le gui ou le taenia sont des parasites).
parasitisme: Relation entre deux organismes dont l’un vit aux dépens de l’autre d’une façon permanente ou non (l’Argulus ou poux des poissons est un parasite).
paratype: Chacun des spécimens d’une série-type à l’exception de l’holotype*.
pectorale: Nageoires paires antérieures les plus proches des opercules chez nos cichlidés.
pédoncule: Partie aboutissant à un organe. Le pédoncule caudal n’est donc pas comme on le croit généralement la queue en entier, mais la partie rétrécie située en avant de celle-ci.
Pédophage: Qui se nourrit des œufs et des larves d’autres poissons.
pélagique: Qui vit en pleine eau (au large), en haute mer.
pelvienne: Nageoires paires de la zone ventrale pouvant être située, soit en avant, soit en arrière de la face ventrale.
pénicilline: (lat. penicilium = pinceau) premier antibiotique découvert en 1928 par A. fleming.
penicillium: Champignon ascomycète qui se développe sous la forme d’une moisissure verte dans certains fromages (roquefort, bleu,…). Une espèce, Penicillium notatum, fournit la pénicilline.
pentastomides: Les pentastomides sont de taille variable (de 15 mm à 15 cm). Ils ont un corps cylindrique ou aplati, comportant une région céphalique courte dotée de papilles frontales, d’une bouche en position ventrale et de deux paires d’appendices locomoteurs, non articulés, terminés par une griffe. Ces animaux sont dépourvus d’appareils circulatoire, respiratoire et excréteur. Le système nerveux est simple, le tube digestif rectiligne, adapté à une prise de nourriture exclusivement liquide (sang, mucus).

Les sexes sont séparés, la reproduction est sexuée. Le cycle de développement nécessite le passage dans deux hôtes. Les pentastomides sont parasites de l’appareil respiratoire des vertébrés aériens (reptiles, oiseaux, mammifères). Ceux-ci s’infestent en mangeant de petits herbivores ou omnivores (mammifères, amphibiens, poissons) dans lesquels les larves se sont développées.

percomorphes: Poissons Perciformes (semblable aux perches). Les perciformes sont un ordre de poissons osseux comprenant de nombreuses familles, auquel appartiennent les poissons les plus communs de nos mers (par exemple, le mérou, l’ombrine, la dorade, le rouget, le mulet ou muge, ou le maquereau) et de nos rivières et lacs (par exemple, la perche, le sandre, etc.).
périphyton: Couche de petits végétaux (diatomées, algues…) et animaux (bactéries, Ostracodes, Stentors, Rotifères…) fixés sur les reliefs du fond.
pétricole: Qui vit dans la zone rocheuse, les rochers.
Ph: Potentiel hydrogène. Le pH indique l’acidité de l’eau. Inférieur à 7,0 = acidité, supérieur à 7,0 = alcalinité, la neutralité est atteinte à 7,0 de pH.
Pharyngiennes : Dents implantées sur un lame osseuse (en forme de triangle) qui se trouve au fond de la bouche (pharynx).
phénotype: Apparence visible d’un organisme, déterminé par l’influence de l’environnement et de la génétique (contrairement au génotype, influencé seulement par la génétique).
phylogénie: Voir ici Phylogénie.
phylogenèse: Recherche du mode de formation et du développement des espèces animales et végétales.
Phylogénétique: Fondé sur les relations évolutives naturelles ; qui concerne l’histoire évolutive d’un groupe particulier d’organismes
phylum: Lignées d’individus, d’espèces issues d’un ancêtre commun et ayant évolués séparément.
phytoplancton: Plancton végétal (algues unicellulaire, diatomées…).
plancton: Ensemble des êtres microscopiques ou de petite taille en suspension (passifs) dans l’eau (necton*, zooplancton*).
planctophage: Qui se nourrit de plancton. Par filtration comme les bivalves, par “cueillette” comme les Cyprichromis par ex..
plante aquatique: Végétale supérieur, à reproduction sexuée (fleurs), ou par extension (stolon, rhizome, drageon), vivant dans le milieu aquatique (marais, lacs, étangs rivières, fleuves).

Notez qu’il n’existe qu’un végétal à fleur marin, il s’agit de la Posidonia: La Posidonie est un végétal marin, mais ce n’est pas une algue. Il s’agit en fait d’une plante à fleurs descendant d’un ancêtre terrestre qui devait ressembler aux joncs. L’espèce Posidonia oceanica ne se rencontre qu’en Méditerranée. La floraison, relativement rare, se produit à l’automne et donne des fruits appelés “olives de mer” qui, après s’être détachés de la plante flottent et s’échouent sur les plages entre mai et juin. Les feuilles, également peu dégradables, s’accumulent (litière) et sont rejetées sur les plages lors des tempêtes et peuvent former des “banquettes”. Les feuilles roulées peuvent aussi former des pelotes, appelées “aegagropiles”.

plasticité: Capacité à la transformation par contrainte(s) de caractères spécifiques à une espèce, contraintes du milieu, du mode de nutrition, contraintes écologique …
plathelminthes: Les Plathelminthes sont les animaux tribloblastiques les plus primitifs. Ils possèdent trois couches de véritables tissus: ectoderme, endoderme, et mésoderme entre les deux autres. Cependant ils n’ont pas de cavité interne véritable (coelome) et ce sont donc des acoelomates. Les premiers vers plats vivaient librement, mais suite à l’apparition d’animaux plus gros et complexes, les Plathelminthes se sont diversifiés en de nombreuses espèces de parasites, tirant profit de plusieurs de leurs caractéristiques les réadaptant à un mode de vie parasite. De nos jours, il y a plus d’espèces parasites que d’espèces vivant librement.
plésiomorphe : Plésiomorphe :opposé à apomorphe. Un état de caractère est dit plésiomorphe (ancien) par rapport à un état plus dérivé. C’est une notion relative, pas absolue.
Polychromatisme: Différence de patron de coloration au sein d’une même espèce.
Polyphylétique: Un taxon polyphylétique est un taxon qui n’a pas un ancêtre commun unique ; c’est un type de taxon peu pertinent en cladistique.Les taxons vautour ou poisson ou encore algue en sont de bons exemples.
porifère: Les porifères sont aussi appelés spongiaires. Ce sont des animaux pluricellulaires aquatiques qui vivent fixés au fond de l’eau à des profondeurs variables. Ils sont coloniaux ou solitaires.Les porifères se présentent sous trois aspects principaux:
  • Le stade ascon
    • Le stade ascon se caractérise par une paroi en forme de tube ou de cylindre. La cavité centrale s’appelle paragaster et l’orifice extérieur de la cavité, l’oscule.
    • La paroi comporte un grand nombre de pores (d’où le nom de porifère).
    • Le mouvement de la collerette visqueuse munie de flagelles aspire l’eau (et donc la nourriture) à travers les pores et reflue l’eau par l’oscule.
  • Le stade sycon
    • Au stade sycon, l’intérieur de la paroi comporte en plus des diverticules radiaires qui accroissent les capacités digestives et respiratoires.
  • Le stade leucon
    • Le stade leucon comporte quant à lui de petites cavités à l’intérieur de la paroi qui est plus épaisse alors, au point de former une masse compacte irrigée par de nombreux canaux.
    • C’est dans le mésenchyme (masse gélatineuse incluse entre la paroi externe – ectoderme – et la paroi interne – endoderme -) que se forme le squelette interne. C’est ce squelette qui rend la fossilisation possible).
    • Le squelette est formé d’éléments souvent pointus, les spicules.
    • Lien
postorbitaire: Derrière les yeux.
préorbitaire: Avant les yeux.
protractile: Qui peut être étiré, projeté vers l’avant (bouche d’Altolamprologus compressiceps, Petenia, Cyprichromis pour nos cichlidés), la langue du caméléon.

Cyprichromis, bouche protractile

Cyprichromis, bouche protractile.

protozoaire: Être unicellulaire.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés