Le milieu biochimique du lac Tanganyika

Auteur : Jean Kufferath (Bruxelles) 1946/47

Le lac Tanganyika, Photo de Yves Fermon (Uvira 2007) Le lac Tanganyika est une étendue d’eau gigantesque. Sont volume total est supérieur à la Manche, sa profondeur atteint le double de celle de la Mer du nord. Sa longueur pourrait relier Lille à Montélimar, bref nous avons à faire avec une véritable mer intérieure, sauf que l’eau n’y est pas salée. Sa haute teneur en minéraux dissous en fait un lieu unique en son genre, lorsque le lac a vu l’exutoire du lac Kivu, l’actuelle Ruzizi (Rusizi) le remplir, sa minéralité a Lac Tanganyika, superposition avec la France.augmentée de façon fulgurante pour arriver aux paramètres actuels.

Vous allez ici découvrir le document paru à la suite de l’exploration du lac Tanganyika, exploration organisée par le Dr. Max Poll, ichtyologiste Belge et scientifique éminent.
Sans Max Poll et toute la somme de documents, découvertes, matériels, et les 75 000 spécimens conservés, les connaissances sur le vivant du lac seraient bien en retard.

Nous avons également la chance que tout ce travail est été fait en langue française ce qui est, pour les non anglophone, une aubaine.
Pour pouvoir lire ce fascicule, rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant, et vous aurez accès au document en PDF.

 

 

 

 

Ectodini | Ectodus deescampsii.>>> Le milieu biochimique du lac Tanganyika en PDF < < <Ectodus descampsii | Ectodini.

 

 

Par Georges Kufferath (Bruxelles).

Remerciements : A Yves Fermon pour l’accès à ces documents de valeur.

Si vous vous posez des questions particulières sur le lac Tanganyika, n’hésitez pas à venir nous en toucher quelques mots sur le FORUM.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés