• Voyage en Tanzanie

    Petit résumé de la première partie des voyages effectués le long des côtes de Tanzanie en 2010 et 2011.
    -----------------------------------
    A short summary of the first part of the trips made along the coasts of Tanzania in 2010 and 2011.


La nourriture pour Cichlidés.

du lac Tanganyika en particulier

Auteur Jonathan Bouquerel (aquapro).

Non, non cet article ne fera pas référence aux bonnes moules frites, bières ou autres mets appréciés par grand nombre d’entre nous mais aux repas dédiés à nos écailles !

Le coin cuisine n’existant toujours pas à bord de nos bacs (qui sait peut-être qu’un jour on les verra en train de se faire une petite friture au beau milieu des Anubia ! Un nouveau gadget ??), le cichlidophile consciencieux revêtira miraculeusement la panoplie de Maïté afin de concocter quelques petits plats pour ses protégés !

Les Besoins de nos écailles:

Petite mise en bouche!

Les molécules organiques sont les matériaux des êtres vivants.

Elles appartiennent à quatre grandes familles:

– les glucides ou sucres: nutriments énergétiques de la cellule (glucose, fructose…);

– les lipides ou corps gras: constituants majeurs des membranes des cellules et réserves importantes d’énergie;

– les protides, et principalement les protéines: ce sont les constituants les plus importants.

– les acides nucléiques: ces très grosses molécules («macromolécules») sont le support de l’information génétique.

Dans notre cas, nous nous intéresserons de plus près aux glucides, lipides et protéines. Ces trois éléments sont les composantes majeures utiles au métabolisme de base de nos écailles. Une nourriture “équilibrée” se doit d’apporter ces éléments en quantité suffisante auxquels s’ajoutent les vitamines et autres apports minéraux . Vous me direz c’est bien beau tout ça, mais à quoi ça sert exactement?

Justement, venons y:

*les protéines*

– Les protéines sont des nutriments indispensables à la construction et à l’entretien de l’organisme. Les êtres vivants complexes (mammifères, oiseaux et poissons) sont constitués de plus de 60 000 protéines différentes. Toutes les protéines sont formées à partir de 20 acides aminés dont 8 sont dits “indispensables ” car les organismes ne savent pas les fabriquer ; ils doivent donc être apportés par l’alimentation.

Les rôles des protéines sont multiples, elles interviennent dans la croissance, la reproduction, la nutrition, l’immunité, la constitution des muscles et de la peau. Elles peuvent également jouer un rôle hormonal et sont omniprésentes dans les échanges intercellulaires. Elles sont la seule source d’azote de l’organisme. Sans protéines, on se dénutri et on finit par mourir.

Pour information , il faut savoir que chaque acide aminé à une fonction spécifique dans l’organisme. (Cystéine qui a un rôle important dans la fabrique des ponts disulfures; Serrine, Thréonine et Tyrosine ont un rôle important dans la transcription des signaux à l’intérieur de la cellule…)

Le besoin moyen en protéines pour nos poissons (en % d’aliments) se situe entre 35 et 40 % mais est variable d’une espèce à l’autre.

Besoins en acides aminés essentiels des poissons. Exemples (en % protéines)Les protéines doivent apporter tous ces acides aminés : Moyenne
Arg (Argenine) 4,10
His (Histidine) 1,62
Ile (Isoleucine) 2,30
Leu (Leucine) 3,21
Lys (Lysine) 4,62
Met + Cys (Methionine + Cystéine) 2,74
Phe + Tyr (Phenylalanine + Tyrosine) 4,83
Thr (Thréonine) 2,50
Trp (Triptophane) 0,59
Val (Valine) 2,85
  _____
Total 29,38
*les glucides*

– Ils servent à procurer de l’énergie qui est utile immédiatement ou stockés dans l’organisme (foie /muscle/ (glycogène) ) . 1 g de glucides fournit 4 Kcalories. Le glucose est le carburant de toutes les cellules du corps. Elles peuvent, en cas de manque, utiliser des acides gras. Les cellules du cerveau ne peuvent utiliser que du glucose et rien d’autre. Sans lui, elles sont lésées et meurent rapidement. Une glycémie (taux du sucre dans le sang) faible crée un état de léthargie.

*Les lipides*

Ils servent à fournir de l’énergie quand on n’a plus de glucides pour cela. 1 g de lipides fournit toujours 9 Kcalories. Mais la façon de fournir dépend de la nature des acides gras.

On distingue:

– Acides gras à chaîne courte: ils servent directement de carburant énergétique .

Le muscle cardiaque, lui, consomme en permanence des acides gras.

– Acides gras à chaîne longue: ils sont stockés dans le tissu adipeux. Pour qu’ils soient utilisés pour fournir de l’énergie, il faut vraiment être en état de déficit calorique. Les acides gras à chaîne longue, donc les acides gras polyinsaturés, ou acides gras essentiels sont aussi utilisés pour constituer les membranes des cellules. Grâce à eux, elles sont comme un tissu souple et fluide qui permet les échanges d’eau et de molécules. Ils constituent, par exemple, 50% de la substance grise et 75% de la substance blanche des cellules du cerveau et du système nerveux.Mais aussi…

Les fibres: Elles forment une sorte de ballast qui donne son volume aux selles. Elles régularisent le transit intestinal. Elles captent les sels biliaires et le cholestérol et les éliminent dans les selles avec un certain nombre de substances toxiques qui se trouvent dans le tube digestif. Elles ralentissent l’absorption des glucides et des lipides.

Les vitamines:

Elles interviennent dans:

– l’utilisation des protéines, glucides, lipides et minéraux-l’activation de nombreuses réactions chimiques.

On ne connaît pas encore tout de leur activité. Elles agissent à doses infimes: quelques microgrammes pour certaines. Toutes les vitamines se trouvent dans les différents aliments mais aucun aliment ne les contient toutes, d’où la nécessité d’une alimentation variée. Elles existent aussi sous forme de compléments alimentaires qu’il est parfois utile d’absorber.

À noter que l’essentiel de ces vitamines se conservent lors de la congélation contrairement à l’idée reçue !

Les besoins varient d’une espèce à une autre et aucune étude n’a été réalisée sur les cichlidés: il s’agit ici d’un exemple ( salmonidés )

Exemples de mélange vitaminique /kg d’aliment

Vitamineshydrosolubles ppm Vitamines liposolubles UI
vit B1 4 vit A 2400
vit B2 12 vit D3 2500
vit B6 1.5 vit E 50
Acide pantothénique 10 vit K 10
Niacine 5  
Biotine 0.15
Ac. Folique 0.15
B12 3
Inositol 200
Choline 3000
vit C 10-50
Vitamines Hydrosolubles RÔLE SOURCES ALIMENTAIRES PRINCIPALES
Vitamine C
Acide ascorbique
Rôles multiples: résistance aux infections, utiles aux muscles , tissus,os…
Tous les végétaux.
Vitamine B 1
Thiamine
Métabolisme des glucides, fonctionnement du système nerveux et des muscles.
Céréales, légumes secs, pomme de terre.
Vitamine B 2
Riboflavine
Métabolisme des lipides, glucides et protéines, croissance des tissus.
Levure, foie.
Vitamine B 3 ou PP Niacine
Actions proches de celle de la vitamine B 2.
poisson, céréales.
Vitamine B 5
Pantothénique
Bonne santé des tissus, cicatrisation des plaies
Foie et la plupart des aliments.
Vitamine B 6
Pyridoxine
Métabolisme des lipides, glucides et protéines.
foie, poisson,germe de blé.
Vitamine B 8 ou H Biotine
Métabolisme des lipides, glucides et protéines. (Croissance)
foie, jaune d’œuf.
Vitamine B 9
Acide folique
renouvellement des cellules du sang, synthèse des acides nucléiques. (Croissance, vitalité, couleur)
En abondance dans la majorité des légumes verts, fruits, levure, foie, oeufs.
Vitamine B 12
Cyanocobalamine
Synthèse des acides nucléiques, formation des globules rouges.
foie, jaune d’œuf, poisson.
Vitamines Liposolubles RÔLE SOURCES ALIMENTAIRES PRINCIPALES
Vitamine A
Rétinol
Vision, croissance, reproduction, cicatrisation des plaies.
foie animal, huiles de foie de poisson, jaune d’œuf.
Vitamine D
Calciférol
Formation des os, croissance osseuse, prévention du rachitisme, reproduction.
Huiles de foie de poisson, poissons , jaune d’œuf.
Vitamine E
Tocophérol
Stimulant de l’immunité, durée de vie des globules rouges.
Huiles végétales, germes de blé, légumes verts
Vitamine K
Phylloquinone
Coagulation du sang.
Végétaux verts, foie, céréales,fruits.
Si les carences sont rarement observées, des déficiences peuvent survenir aussi bien pour les vitamines que pour les oligo-éléments (en particulier le fer, le zinc, le cuivre et l’iode). Nota qu’une carence Les déficiences n’induisent pas de graves maladies mais une baisse générale de la forme (léthargie, perte d’appétit…) et un état de fragilité accrue par rapport aux agressions extérieures (stress, infections, maladies…). Ces situations de déficience en vitamines et/ou oligo-éléments ne sont pas exceptionnelles et sont observées fréquemment cependant l’aquariophile ne s’en rend pas nécessairement compte. Par ailleurs, il est essentiel de savoir que les besoins varient en fonction de l’âge, de l’environnement et du mode de vie des écailles.

Les oligo-éléments et apports minéraux:Les poissons peuvent puiser les minéraux à partir de l’eau. Donc, selon la qualité de l’eau, l’apport alimentaire varie.

Besoins quantitatifs en minéraux des poissons (en % ou en ppm) Besoin
Ca (%) Calcium 0.02-0.4
P (%) Phosphate 0.6-0.9
Mg (ppm) Magnesium 0.04-0.05
Fe (ppm) Fer 30-50
Cu (ppm) Cuivre 3-5
Zn (ppm) Zinc 15-30
Mn (ppm) Manganèse 10-15
Se (ppm) Selenium 0.2-0.3
I (ppm) Iode 0.5-1

Cette liste est bien entendu non-exhaustive, Le rôle des apports minéraux n’étant pas encore totalement connu.

oligo-éléments RÔLE SOURCES ALIMENTAIRES PRINCIPALES
Fer Formation de l’hémoglobine.
moules
Cuivre Anti-inflammatoire, antiviral, formation de l’hémoglobine. Foie, coquillages.
Zinc
Cicatrisation des plaies,métabolisme du calcium, défenses immunitaires.
coquillage, poisson, viande, jaune d’oeuf.
Selenium Revitalisant, Maintien de la forme Céréales complètes, foie, germes de blé, levure de bière.
Fluor Croissance osseuse. Légumes
Une impression d’être assommé??? une petite aspirine ou ça va aller!??Il faut savoir qu’une nourriture variée (Alternance Congelé, vivant, préparation maison, Paillettes/Granulés) permet de répondre à ces différents besoins! Donc n’ayez crainte ou tremblez si vous vous entêtez à donner, jour après jour, des Paillettes “Mickeymouse” ou “tontonflingueur” pour ne pas citer de marque !

Les besoins de nos écailles:

Les ingrédients pour pâtés

Ce qui suit à présent est une liste d’aliments non exhaustive pouvant entrer dans le composition des pâtés maisons ! Elle n’est pas complète et il y figure les apports nutritionnels qu’apportent chacun de ces aliments !

À vous après de réaliser les combinaisons en fonction des écailles que vous maintenez afin d’avoir la meilleure pâté possible.

Dans un premier temps, il faut savoir que chaque poisson n’est pas apte à ingurgiter telle ou telle “qualité” de nourriture !

En effet, les végétariens du lac Malawi (Labeotropheus…) ou autres brouteurs du Tanganyika (Eretmodus, Tropheus…) ne dispose pas d’un organisme pouvant assimiler les nourritures très riches en protéines animales et en hémoglobines comme certaines espèces de Cichlidae centro-américaines ou sud américaines (Astronotus…). Il est donc nécessaire de respecter le régime de chacun et si possible de ne pas mélanger des espèces à régime alimentaire très différent sous peine de connaître quelques déboires!Il n’existe pas une recette mais une infinité, chaque cichlidophile aura donc sa propre pâté suivant les éléments qu’il y incorpore. Pour vous donnez un aperçu de tout ce qui est possible de mettre dans le mélange maison, je vous conseille ce petit lien sympa made in CF. Je reste d’ailleurs à votre disposition si vous souhaitez connaître ma recette :www.cichlidsforum.fr/

Nota 1: il est possible d’utiliser de la gélatine d’Agar-agar comme liant

Nota 2: Pour les pâtés, vous pouvez utiliser aussi bien les aliments surgelés , qu’en conserve (macédoine de légume) ou frais

Nota 3: possibilité de rajouter du complexe polyvitaminé à votre nourriture après décongélation ( Polyvitaminé pour rongeur par exemple )

Apport “animal”:

Les poissons maigres:

Cabillaud/Carrelet/ Églefin/Éperlan/ Bar/Brochet/Daurade/Grondins/Lieu/Limande/Lingue/Lotte (baudroie)/Merlan/Merlu ou colin/Perche/Raie/Rouget/Roussette/Saint-Pierre/Sole/Truite

Lipides 0.5 à 4g Magnésium 25mg
Protéine 14 à 20g fer 1 à 2 mg
Phosphore 150mg iode 10à40µg

Ils sont riches en vitamine B divers. Dans la pâté, ils servent de liant, c’est un des constituants de base.

Les coquillages:

moules, bulots, amandes de mer, huîtres…

Lipides 3g Riche en fer , zinc,cuivre et iode
Protéine 18 à 20g
Riche en Calcium

Ils sont riches en vitamine C.

Les crevettes entières ou décortiquées:

Lipides 3g Riche en fer
Protéine 18 à 20g Riche en iode
Calcium 80mg Riche en magnésium

Riche en vitamine C (??)Les autres fruits de mer:poulpe,encornet,calamars…

Je n’ai pas les valeurs des apports nutritionnels de ces aliments mais je les mettrai dès la MAJ de cet article. On peut supposer qu’elle soit proche des coquillages et de la crevette.(on peut aussi adjoindre d’autres crustacés comme du krill, cyclops, mysis…)

Mais aussi:

D’autres éleveurs réalisent des recettes pour leurs écailles (S. discus notamment) à base d’œuf, Cœur de bœuf ou de dinde… Cette nourriture riche en hémoglobine et en protéines animales ne convient pas à tous les types de poissons! il faut savoir qu’un poisson à tendance omnivore aura plus de facilité à assimiler une nourriture végétale qu’un Brouteur mangeant une nourriture riche en hémoglobine et protéines animales!

Apport “végétal”:

La courgette:

Pour 100 grammes
15 Kcal Eau: 94 g. Protéines: 1 g.
Glucides: 2 g. Lipides: 0 Fibres: 1 g.
Potassium: 230 mg. Magnésium: 18 mg. Carotène: 120 µg.
Folates: 90 µg. Peu d’autres vitamines  

Les brocolis:

Pour 100 grammes
25 Kcal Eau: 90 g. Protéines: 3 g.
Glucides: 2 g. Lipides: 0 Calcium: 100 mg.
Carotène:2500 µg. Folates: 25 µg. Vitamine C: 50 mg.

Il fait partie de la panoplie des légumes riches en anti-oxydants grâce à sa richesse exceptionnelle en carotènes et à la vitamine C.

Le concombre:#########

Pour 100 grammes
15 Kcal Eau: 95 g. Protéines: 1 g.
Glucides: 2 g. Lipides: 0 Carotène: 200 µg.
Peu de vitamine B Vitamine C: 7 mg. Acide axolique: 40 mg.

La peau du concombre contient une substance amère et laxative.

Le cresson: (tester uniquement avec Carassin d’ornement et carpes Koï)

Pour 100 grammes
15 Kcal Eau: 93 g. Protéines: 2 g.
Glucides: 1 g. Lipides: 0 Fibres: 2 g.
Potassium: 315 mg. Calcium: 200 mg. Magnésium: 200 mg.
Fer: 1 mg. Carotène: 3000 µg. Folates: 215 µg.
Vitamine C: 60 mg. Vitamine B  

C’est un des légumes verts le plus riche en minéraux, en anti-oxydants et en vitamines mais je ne l’ai pour le moment jamais testé avec mes Cichlidés.

Les épinards:

Pour 100 grammes
25 Kcal Eau: 89 g. Protéines: 3 g.
Glucides: 2 g. Calcium: 255 mg. Fibres: 3 g.
Fer: 2 mg. Folates: 155 µg. Acide axolique: 320 mg.
Carotène:6000 µg. Acide urique: 70 mg.  

C’est un légume très fourni en fibres, calcium, carotènes et folates et intéressant pour pas mal de brouteur.

Les carottes:#########

Pour 100 grammes
30 Kcal Eau: 89 g. Protéines: 0
Glucides: 6 g. Lipides: 0 Fibres: 2 g.
Potassium: 300 mg. Calcium: 34 mg. Carotène: 11500 µg.

Intéressantes pour l’apport en Carotène.

Les haricots-verts:#########

Pour 100 grammes
25 Kcal Protéines: 2 g. Eau: 92 g.
Glucides: 6 g. Lipides: 0 Fibres: 3 g.
Potassium:210 mg. Magnésium: 22 mg. Calcium: 40 mg.
Carotène:400 µg. Folates: 35 µg. Pas de fer
Peu de vitamine B    

Légume particulièrement léger et digeste, les haricots verts conviennent parfaitement pour une pâté “Végétariens”

Les lentilles:#########

Pour 100 grammes
100 Kcal Protéines: 7 g. Eau: 72 g.
Glucides: 17 g. Lipides: 0 Fibres: 3 g.
Fer: 2 g. Magnésium: 35 mg. Riche en vitamine B

Elles sont excellentes pour l’apport de protéines végétales.

Les petits-pois:

Pour 100 grammes de petits-pois frais ou surgelés
60 Kcal Protéines: 5 g. Eau: 80 g.
Glucides: 8 g. Lipides: 0 Fibres: 6 g.
Calcium: 25 mg. Carotène: 300 µg. Folates: 50 µg.
Fer: 1 mg. Vitamine B Vitamine C: 15 mg.

A cause de leur richesse en carotènes, on ne se prive surtout pas des petits pois en conserve!. Il leur reste quand même 5 à 10 mg de vitamine C. Elle est intacte dans les surgelés.

Pomme de terre:#########

Pour 100 grammes de pommes de terre bouillies
85 Kcal Protéines: 2 g. Eau: 80 g.
Glucides: 19 g. Lipides: 0 Vitamine C: 7 mg.
Potassium:330 mg.    

Elle contient des vitamines du groupe B de la vitamine C mais celle-ci disparaît au fur et à mesure du stockage 40 mg à la cueillette – 15 mg après 4 à 5 mois de stockage. Beaucoup de potassium

Salade (laitue…):

Pour 100 grammes
15 Kcal Protéines: 1 g. Eau: 94 g.
Glucides: 1 g. Lipides: 0 Protéines: 1 g.
Fibres: 1 g. Carotène: 1100 µg. Potassium: 266 mg.

Généralement, les salades sont riches en carotène, fibre et certaines en vitamine C.Mais encore:Il faut savoir que bon nombre d’aliments peuvent être incorporés dans une pâté maison! En effet, on peut également y adjoindre Céréale (mais, germe de blé…), Fruit (Banane…). En gros, on peut y mettre de tout à partir du moment où l’on est certain que les aliments pourront être assimilés sans problème! Les fermes d’élevage situées en bordure de Lac (Tanganyika par exemple) ont leur propres recettes, elles y mettent des ingrédients facilement trouvables sur place comme le Manioc …On peut aussi rajouter de l’ail (finement râpé) dans la nourriture à titre préventif contre les vers!Si vous avez des remarques, suggestions ou si simplement vous avez testé un aliment ne figurant pas dans ce listing, vous pouvez éventuellement nous contacter et nous donner vos impressions!SOURCE: INRA – IFREMER / PHARMACIE AUBY / F. DERADSi vous vous posez des questions particulières sur le lac, n’hésitez pas à venir nous en toucher quelques mots sur le FORUM

 

(248)

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés