Telmatochromis sp. temporalis “shell”

De Zambie.

Espèce non décrite.

Telmatochromis temporalis "shell" et sa coquille de Neothauma.

Auteur: Benoît

Avec un trio d’adultes : deux femelles sauvages et un mâle F1, maintenus au début dans un bac de 120 litres, puis par la suite dans un de 450 litres.

Introduction:

Espèce véritablement petite, les spécimens sauvages qui nous parviennent, mesurent à peine 4 cm pour les plus grands.Telmatochromis sp. temporalis "shell" (Zambie).

Il est à noter que rapidement après leur introduction en aquarium, leur taille augmente très significativement, et une gibbosité se développe sur la tête. Il apparaît donc que chez cette espèce la petite taille est un caractère non fixé (car très récent?), le mâle mesurant à l’heure actuelle près de7 cm.


-Individu sauvage fraîchement arrivé->

Quelques renseignements obtenus auprès des collecteurs permettent de dire qu’aucun “grand” spécimen n’est capturé…

Seraient-ils donc dévorés dès qu’une taille trop grande pour intégrer une coquille est atteinte?

Restent-ils nains tout de même, ou changent-ils de biotope à ce moment là?

La réponse à ces questions n’est pas encore connue…

Telmatochromis sp. temporalis "shell" Altolamprologus sp. compressiceps "shell" (Mbity).

Neolamprologus multifasciatus (Mbity).
Cohabitants à Mbity en Zambie

Sa collecte s’effectue dans les lits de coquilles, partageant ainsi le biotope avec N. multifasciatus, et A. sp. compressiceps shell.

Telmatochromis sp. temporalis "shell" (couple sur son nid).

Maintenance:

Telmatochromis sp. temporalis "shell" (Zambie). Ce territorial a besoin d’un espace relativement grand autour de son antre… Pour preuve, après la maintenance du trio décrit ici, au départ dans 120 litres, ils furent mis dans 450 litres. Au grand malheur de la femelle dominée qui fut pourchassée par sa consœur dominante pendant les deux premières semaines, ses nageoires caudale, dorsale et anale furent relativement “arrachées” par celle-ci.

Le biotope préférable pour cette espèce en aquarium, est un amoncellement de roches de calibre moyen bien enfoncées dans le substrat (grande tendance à saper) et reposant sur la vitre du fond, ainsi ils pourront terrasser sans risque de “glissement de terrain”. Un petit lit de coquilles à proximité, la femelle étant malgré tout pondeuse en coquille (des Neothauma si possible). Ils aiment bien certaines pierres à trous pour y nicher, attention à ce qu’elles ne soient pas trop ajourées tout de même.

######### Les grands Lamprologiens n’ont rien à craindre d’eux (Altolamprologus, Variabilichromis, Neolamprologus etc.), par contre les Julidochromis de petite taille, les autres Telmatochromis peuvent le craindre. Les Ectodinis eux, ne sont pas du tout adaptés à la maintenance avec ce petit brutal! Un Variabilichromis peut subir ses foudres s’il passe trop près de la cavité, mais T. sp. temporalis “shell” aura tôt fait de regagner son antre en évitant la réaction d’un poisson au moins 20 fois plus gros que lui (T. sp. temporalis “shell” est un “roquet…)

Son régime alimentaire est quasi exclusivement végétarien, mais il ne rechigne pas sur une petite part de carné, des alevins juste nés peuvent succomber sous ses mâchoires… Il faut absolument éviter les artémias, les vers de vase, car ce poisson est sujet (comme ses “cousins”, aux occlusions intestinales, soyez vigilant). Des paillettes à la spiruline lui conviennent parfaitement.

Telmatochromis sp. temporalis "shell" (femelle).

Reproduction:

Telmatochromis sp. temporalis "shell", différents patrons de colorations. Cette espèce est très prolifique (proportionnellement), pas moins de 50 à 80 œufs sont pondus régulièrement (toutes les trois semaines environ et dans de bonnes conditions d’espace et d’eau.). Ils sont de couleur crème et mesurent environ 1,5mm. de long. Ils sont collés en groupe et une partie peut être apparente proche de l’entrée de la coquille. La nage libre est atteinte vers dix jours, et ils commencent à vraiment explorer les environs au bout de 15 jours, époque où ils commenceront à se faire dévorer par les colocataires.

Sous la garde de la femelle, la ponte a lieu dans une coquille de Neothauma (ou de Pila si la femelle grandit trop). Lors de cette garde le caractère violent de l’espèce s’exprime pleinement et aucun poisson n’a intérêt à s’approcher du site. Cela empire lorsque les alevins grandissent et prennent leurs aises autour de la coquille…!

Telmatochromis sp. temporalis (juveniles clairs et foncés).

Selon le substrat de prédilection des spécimens, ils prennent une livrée plus ou moins foncée (voir photos ci-dessus et ci-contre), ceux qui préfèrent le sable restent clairs, ceux qui ont choisi une roche foncée se trouvent un patron mélanique proche du noir.

Telmatochromis sp. temporalis "shell" (svg. récemment arrivé)

Conclusion:

En gardant à l’esprit son espace vital, et son caractère marqué, vous n’aurez pas de problèmes particuliers avec lui. Vous vous surprendrez à l’aimer avec affection… Quoi, cette petite “chose” a tant de ressources agressives en elle!… #########

Et n’oubliez pas son régime alimentaire sous peine de pathologie intestinale (on ne le répétera jamais assez).

 

>> Voir d’autres documents sur le Telmatochromis sp. shell <<<

 

Remerciement particulier à Tim Nurse pour ses documents présents dans cet article, et pour son site Amateur Cichlid.

(829)

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés