Neolamprologus pulcher & “daffodil”

Neolamprologus pulcher & “daffodil”

Neolamprologus pulcher, fait partie du complexe “brichardi” (queue en lyre et marques sur les joues)

C’est un petit cichlidé endémique du lac Tanganyika en Afrique orientale. Il appartient à la famille des Cichlidae et est célèbre pour ses comportements sociaux complexes. En aquarium, il est très apprécié des aquariophiles en raison de sa beauté et de son comportement intéressant.

En milieu naturel

le Neolamprologus pulcher se trouve dans les zones rocheuses du lac Tanganyika, où il vit en colonies hiérarchisées. Ces poissons sont territoriaux et établissent des zones de reproduction et des zones d’alimentation. Ils se nourrissent principalement d’invertébrés et de petits organismes qu’ils trouvent parmi les roches et le sable.

Molwe – Sa falaise tombant jusqu’à 40 m. sous la surface.

En aquarium

le N. pulcher nécessite un environnement similaire à son habitat naturel. Un aquarium d’au moins 250 litres est recommandé pour une colonie de ces poissons, avec beaucoup de cachettes rocheuses et de substrat sableux. Ils apprécient également une eau alcaline et dure, avec une température comprise entre 23°C et 27°C. maximum.

La reproduction du Neolamprologus pulcher en aquarium est fascinante à observer. Les couples se forment généralement de manière monogame et restent ensemble pour élever leur progéniture. La femelle dépose ses œufs dans une cavité rocheuse, tandis que le mâle les féconde et les protège vigoureusement. Les alevins éclosent après quelques jours et sont défendus par les deux parents jusqu’à ce qu’ils soient capables de se nourrir seuls.

En termes de comportement

le Neolamprologus pulcher est assez pacifique pour un cichlidé, mais peut devenir territorial pendant la période de reproduction. Il est conseillé de maintenir ces poissons avec d’autres espèces du lac Tanganyika qui partagent des exigences similaires en termes de pH et de dureté de l’eau.

En conclusion, le Neolamprologus pulcher est un ajout captivant à tout aquarium de cichlidés. Avec ses comportements sociaux complexes, sa reproduction intéressante et ses belles couleurs, il est sûr de captiver l’attention des aquariophiles passionnés. Cependant, une bonne compréhension de ses besoins en matière d’environnement et de comportement est essentielle pour assurer son bien-être et sa santé à long terme.

Je vous propose un arrêt avec le N. pulcher “daffodil”

Vue aérienne du secteur de Kantalamba.

N. pulcher sp. “daffodil” porte son nom à cause de sa couleur (daffodil en anglais étant la jonquille), cette espèce (non décrite) vit dans le secteur de Kambwimba et Kantalamba dans le sud tanzanien. Pouvoir plonger au milieu de ces poissons est un souvenir inoubliable, entre 10 et 20 mètres ils se comptent par milliers, arborant leur splendide livrée jaune d’or…

Kantalamba.

Découverte récente

Comparaison N. savoryi et N. sp. Gombe.

Arbre phylogénétique d’après Fabrizia Ronco et al.

Signalons une espèce découverte dans la dernière décennie par le grand découvreur d’espèces K. H. Büscher.

En effet Heinz Büscher plongeant à Gombe en Zambie à mis la main sur une espèce qui peut être qualifiée d’hybride naturel (le terme croisement me semble plus adapté, les hybrides étant normalement stériles). Ce poisson a tous les caractère de N. savoryi, mais il est peint des deux chevrons typiques des N. pulcher. Sa livrée est aussi cryptique que savoryi (qui en passant est mon poisson de cœur du lac, étant la première espèce sauvage que j’ai maintenue au début des années 80′).

 

Neolamprologus pulcher en milieu naturel.

Voir un article sur les analogies entre N. brichardi & pulcher >>>

 

N. pulcher “daffodil” en aquarium.

Article sur le daffodil >>>



 

 

 

 

 

Translate »