Les Gnathochromis

Les Gnathochromis

Gnathochromis permaxillaris

Les Gnathochromis sont représentés par deux espèces dans le lac Tanganyika, le genre a été créé en 1981 par Max Poll. Beaucoup d’auteurs indiquent que G. pfefferi pourrait sortir de ce genre, reste à savoir auquel il appartiendrait…?

S’il est un poisson dont on ne peut pas douter de la spécialisation, de par le développement singulier de sa bouche, c’est bien permaxillaris. En effet, l’espèce vit dans les zones vaseuses généralement profondes, et proches des estuaires des rivières pérennes. Là où le limon s’accumule et sert de substrat à toutes une ribambelle d’invertébrés, de larves, mais aussi au diatomées, et autres cyanobactéries.

C’est en ouvrant amplement sont orifice buccal qu’il aspire tous ce qui se trouve à la surface de la vase molle, aspirant en “basse pression” (voir photos), la vase ne bouge pas, et ce ne sont que les particules nutritives qui sont absorbées.

Notons également que l’espèce est incubatrice buccale bi-parentale,   

Lamprologus callipterus et Gnathochromis pfefferi

G. pfefferi & L. callipterus

contrairement à G. pfefferi qui est un incubateur buccal maternel.

Ce dernier se comporte tout à fait différemment. On le rencontre très régulièrement dans les 15 premiers mètres d’eau, en groupes plus moins importants, mais surtout qui accompagnent les troupes de L. callipterus profitant du remue-ménage qu’ils font à la recherche de nids à piller ! Spectacle impressionnant et rapide, s’ils tombent sur un nid mal surveillé, avec des parents peu aguerris, peu expérimentés, en quelques secondes “la messe est dite”, et il ne reste plus qu’un nuage de limon soulevé par l’orgie…

La troupe reprend sa recherche, et les pfefferi continuent avec eux tels que le feraient des “suiveurs bleus” du lac Malawi ?

 

G. permaxillaris – Article sur l’espèce ici.

Changement de taxon pour G. pfefferi qui devient Jabarichromis pfefferi.>>>

 

Translate »