Neolamprologus gracilis

Neolamprologus gracilis


Le Neolamprologus gracilis porte bien son nom, découvert par Pierre Brichard et décrit par lui même en 1989, il est d’apparence svelte avec de beaux yeux bleu azur et sa caractéristique principale sont les filaments blancs qui terminent la nageoire caudale. Ceux-ci peuvent mesurer un tiers de la longueur totale du poisson !

Neolamprologus gracilis

Neolamprologus gracilis en aquarium chez Heinz Büscher.

Nageant avec grâce, c’est un pétricole pur, faisant parti du “complexe brichardi“, il est exempt de marque dans les joues, tout comme falcicula, ou marunguensis etc.

Les pontes sont assez nombreuses, et les alevins sont bien gardés par les parents, rapidement on peut se retrouver avec plusieurs générations mélangées, les plus âgés participant ainsi à la garde des plus jeunes.

Ceux qui nous trouvons généralement viennent de Kapampa au Congo, et ont été rapportés par Heinz Büscher qui en élève une colonie nombreuse !

 

 

 

Translate »