Les Stratégies Reproductrices – Tanganyika

Neolamprologus toae
Enantiopus sp. kilesa en parade

Enantiopus sp. kilesa en parade

Par Eric Genevelle (2000)

Introduction / Vers une première classification / La structure familiale / Les techniques de garde / Une étonnante plasticité comportementale / Le choix du partenaire /Conclusion & Références

Introduction

Lepidiolamprologus attenuatus

Lepidiolamprologus attenuatus (garde des alevins)

On octroie généralement aux poissons de la famille des cichlidés la particularité qu’ont ceux-ci de prendre soin de leur progéniture. Ce constat est indéniable et observer un couple de Neolamprologus brichardi protéger son frai dans un aquarium en est un des meilleurs exemples. Mais en se penchant un peu (voire, beaucoup) sur ce type de comportement, on se rend compte rapidement que ce comportement protecteur est loin d’être simple et qu’il résulte de nombreuses adaptations liées aux conditions dans lesquelles ces cichlidés vivent. Au sein de la grande famille des cichlidés, il est reconnu scientifiquement que ce sont ceux du lac Tanganyika qui présentent la plus grande diversité de stratégies reproductrices.
On y rencontre des cichlidés ayant adopté l’incubation buccale maternelle ou bi-parentale, la ponte sur substrat caché ou découvert et bien d’autres encore qui sont des variations ou adaptations de ces stratégies sus-citées.

Même si les premiers explorateurs à la fin du XIXème siècle avaient déjà été émerveillés par la richesse de ces comportements, ce n’est que vers les années 1980 que les scientifiques, principalement des Japonais basés à la station de recherche d’Uvira, à Mahale et Mpulungu, se sont plongés sur l’étude de ces comportements. Des mois entiers passés à étudier in situ le comportement de nombreuses espèces, des années à compiler les données, à les comparer, pour enfin nous donner les premiers éclaircissements sur le pourquoi de cette diversité comportementale.

Voici donc, en quelques lignes, l’état actuel de nos connaissances dans ce domaine.

1/ Vers une première classification

2/ La structure familiale

3/ Les techniques de garde

4/ Une étonnante plasticité comportementale

5/ Le choix du partenaire

6/ Conclusion & Références

Note: Ces chapitres sont à lire dans l’ordre (c’est déjà assez complique comme ça !)

Neolamprologus toae

Neolamprologus toae (Helembe)

 

 bi-parental buccale buccaux cichlidés incubateur buccaux incubation pondeur reproductions reproductrices stratégies substrat caché substrat découvert tanganyika

Translate »