Étiquette : variabilichromis

Variabilichromis moorii

Une espèce de populations phénotypiquement uniformes mais distinctes génotypiquement Article traduit de l’anglais. Les auteurs bien connus des passionnés du lac Tanganyika, sont Magnus et Mikael KARLSSON, tous deux propriétaires de la station African Diving, située à Udachi, non loin de Kabwe. Ils ont longtemps été exportateurs de poissons du lac Tanganyika, mais ont prit…
Lire la suite

Description des genres Variabilichromis, Neolamprologus, Paleolamprologus

Genres nouveaux du Lac Tanganyika et re-description des genres Lamprologus et Lepidiolamprologus Colombé, J. et Allgayer, R. 1985. Description de Variabilichromis, Neolamprologus, et Paleolamprologus genres nouveaux du Lac Tanganyika, avec re-description des genres Lamprologus Schilthuis, 1891 et Lepidiolamprologus Pellegrin, 1904 (Pisces, Teleostei, Cichlidae) . Par J. COLOMBE et R. ALLGAYER ** Musée Zool. Strasbourg Univ.…
Lire la suite

Variabilichromis moorii

(Boulenger 1898) Sous Lamprologus moorei Voir le genre “Variabilichromis” qui a été défini par J. Colombé & R. Allgayer (1985) Auteur: Benoît >>> Autres documents sur Variabilichromis moorii <<< Introduction: Originaire d’Afrique noire, tu ne viens pas du lac Natron Noir poisson, être profond Quelle est ta quête…? Végétale…? Assouvis ta fringale Contrasté en blancs…
Lire la suite

Le biotope rocheux au lac Tanganyika

Sur les deux milles kilomètres de côtes, que compte le lac Tanganyika, les biotopes se répartissent comme suit : Roches : 43 % Sable : 31 % Intermédiaire (roches et sables) : 21 % Marais : 5 % Le biotope rocheux est de loin le plus représentatif du lac, nous allons donc le visiter. C’est là que se trouve la plus grande diversité…
Lire la suite

Neolamprologus tretocephalus

…Si faux Cypho m’était conté… Par P. Tawil avec la collaboration de Philippe Amouriq Introduction :    Bien que n’ayant jamais été parmi les plus populaires, cette espèce a connu un succès précoce à l’ombre d’autres nidificateurs du Lac Tanganyika tels que les Julidochromis, Neolamprologus brichardi ou encore N. leleupi. Ce statut s’explique probablement par…
Lire la suite

Translate »